Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Kit de productions ♦ Restitution

Restitutions 2ème Cercle Blocs Opératoires : « Quelle gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire pour une meilleure attractivité ? »

 509 vues

Après un premier Cercle dédié à l’impact du virage ambulatoire sur l’organisation des blocs opératoires, plus de 65 professionnels des établissements de santé, publics comme privés, se sont réunis pour la 2ème édition du Cercle « blocs opératoires » organisé par l’ANAP le vendredi 7 octobre 2016 à Paris. L’ANAP met à disposition de tous un document qui restitue les temps forts de cette journée.

Pourquoi un document de restitution ?

Consacré à la gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire, ce Cercle avait pour objectifs de favoriser l’échange et le partage d’expériences entre les professionnels de terrain, ainsi que de mettre en lumière des pratiques organisationnelles innovantes sur ce thème. La gestion des ressources humaines paramédicales et les leviers pour accroître l’attractivité des blocs opératoires étaient à l’ordre du jour de ce second Cercle.

Le cercle « blocs opératoires », elles y intervenaient et elles vous en parlent !

« Le partage de pratiques et d’expériences, la communication entre nous, sur l’évolution des métiers IBODE, sur les nouveaux textes de loi et sur les travaux menés nous enrichissent mutuellement. » Sandrine MARY, Référente Méthodes et Organisation Plateaux Techniques, Groupe ELSAN

  • Quelles raisons vous conduisent à vouloir partager votre expérience ? De manière générale, le partage de pratiques et d’expériences, la communication entre nous, sur l’évolution des métiers IBODE, sur les nouveaux textes de loi et sur les travaux menés nous enrichissent mutuellement.
  • Comment répondriez-vous à la question posée aujourd’hui : « Quelle gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire pour une meilleure attractivité » ? Les points importants sont l’accompagnement des personnes et la formation, des valeurs partagées, un travail sur le management des blocs et la formation des managers.  Il reste beaucoup à faire. Certains ont mené des expériences intéressantes, comme celle présentée ce matin. Elles sont encore insuffisantes, mais je crois que nous sommes dans une phase ascendante. Les établissements prennent conscience de la nécessité d’investir dans les ressources humaines pour sécuriser les IBODE dans leur travail et leur donner envie de venir. La qualité de vie au travail, la sécurité des patients et le partage de valeurs sont des points importants. La formation en fait partie.
  • Recommanderiez-vous à vos collègues de venir au prochain cercle ? Si oui, que leur diriez-vous ? J’évoquerai la richesse du partage entre personnes d’horizons différents, du secteur public et privé, en présence d’intervenants qui ont réfléchi à ces problématiques. L’ANAP travaille depuis des années sur ces sujets. Une telle initiative ne peut que ressourcer les personnes.

« Personne ne détient la solution miracle, mais nous pouvons reprendre, adapter et améliorer certaines pratiques. » Brigitte LUDWIG - Présidente UNAIBODE

  • Que retenez-vous de votre participation au cercle de l’ANAP ? Les questions posées suite à ma présentation m’interpellent. L’auditoire était surtout composé de personnes du secteur privé. Les problématiques ne sont pas exposées de la même manière, même si elles sont les mêmes dans tous les blocs opératoires. Nous devons accompagner les métiers du bloc. Cette présentation a été l’occasion pour moi de comprendre comment les différents secteurs appréhendent la problématique du personnel.
  • Comment répondriez-vous à la question posée aujourd’hui : « Quelle gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire pour une meilleure attractivité » ? Je mettrais en avant l’accompagnement et la responsabilité qui incombe à l’employeur de s’assurer de la sécurisation et de la formation de son personnel. Ces axes répondent à nos obligations de prise en charge et à la problématique de la sécurité des patients. C’est une responsabilité.
  • Recommanderiez-vous à vos collègues de venir au prochain cercle ? Si oui, que leur diriez-vous ? L’intérêt est d’échanger sur des problématiques communes et d’être moins seul. Les temps d’échange sont importants, mais trop peu nombreux. Personne ne détient la solution miracle, mais nous pouvons reprendre, adapter et améliorations certaines pratiques. Les échanges sont riches. J’ai plusieurs nouveaux contacts. Même si nous travaillons dans des secteurs différents, voire concurrentiels, nous exerçons le même métier et la mutualisation de nos forces nous permettra de faire aux difficultés.
Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 07/12/2016

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Restitutions 2ème Cercle Blocs Opératoires : « Quelle gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire pour une meilleure attractivité ? » (Kit de productions ♦ Restitution).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Restitutions 2ème Cercle Blocs Opératoires : « Quelle gestion des compétences paramédicales au bloc opératoire pour une meilleure attractivité ? » (Kit de productions ♦ Restitution).

Vous êtes perdu ?