Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Apport en connaissance

 3155 vues

Une des premières appréhensions est la dépendance forte au système informatique de l’établissement. Cette « cyberdépendance » est source de craintes multiples et parfois fondées:

  • pannes intempestives ou arrêts réguliers pour mise à jour des versions des logiciels obligeant les utilisateurs à repasser au papier (procédures dégradées.
  • risques de pertes de données ou lenteurs de transmission de l’information. Les critères de sécurité appelés également DICP (Disponibilité, Intégrité, Confidentialité, Preuve) sont certes des prérequis, mais la vigilance doit être maintenue à un niveau très élevé pour dépister et analyser les nouveaux événements indésirables qui pourraient survenir (en particulier ceux liés à la prescription informatisée).

Un des moyens de lutter contre ces menaces consiste à mettre en place une cellule de « Logiciovigilance » mandatée par la CME pour mettre en œuvre cette vigilance informatique quotidienne.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 05/06/2015

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre les problématiques d'un projet de Dossier Patient Informatisé et Interopérable (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre les problématiques d'un projet de Dossier Patient Informatisé et Interopérable (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?