Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

 449 vues

Confrontés à des difficultés de recrutement radiologique, les établissements publics cherchent à pallier leurs déficits de temps médical radiologique, afin d’assurer, autant que possible la continuité de leurs activités d’imagerie, parfois même assurer leur survie (lorsque le déficit radiologique est très important). Parfois cependant, la recherche de temps médical supplémentaire est un moyen d’intégrer de nouvelles compétences médicales dans une équipe de radiologues, afin de couvrir de nouveaux besoins (comme par exemple avoir des compétences très spécialisées en face des vacations de scanner ou d’IRM), ou encore développer/proposer des spécialités d’organe.

Afin de consolider leurs équipes médicales, ces structures ont alors en général quatre possibilités :

  • Externaliser la permanence des soins, fortement consommatrice en ressources radiologiques pour les réorienter prioritairement sur le travail aux heures ouvrables,

  • Faire appel à l’intérim médical,

  • Renforcer le temps médical par mutualisation avec une autre structure publique territoriale,

  • Renforcer le temps médical en faisant appel à une structure privée territoriale.

Ce sont ces deux derniers cas de figure qui sont développés dans cette fiche.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?