Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

Glossaire

 424 vues
  • Via une structure publique

    • Convention de coopération entre l’établissement demandeur et effecteur

    • Lorsque nécessaire, convention individuelle pour chaque radiologue effecteur intervenant sur le site demandeur

  • Via une structure publique privée de proximité

    • Convention de coopération entre l’établissement demandeur et les radiologues effecteurs

    • GIE

    • GCS

Facteurs-clé de succès

Afin de piloter au mieux les conventions de coopération, il est important de tenir à jour un tableau de service, permettant de suivre et de matérialiser la présence des radiologues effecteurs dans le service demandeur.

Il peut être intéressant de prévoir dans le cadre de la convention de coopération la possibilité de partager les investissements économiques, financiers et humains.

Dans le cadre d’un partenariat avec plusieurs radiologues libéraux indépendants, leur regroupement au sein d’une association, peut permettre à l’établissement demandeur une contractualisation unique et globale, plutôt que de nombreux contrats individuels, facilitant ainsi la mise en œuvre du temps médical partagé.

Points de vigilance
Lorsqu’une structure demandeuse fait appel à une autre structure publique, la rigidité du statut de praticien hospitalier peut constituer un frein dans les formes juridiques et les modes de rémunérations/compensations possibles.
Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?