Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

 436 vues

Afin d’organiser le recours à la téléradiologie, les étapes suivantes doivent être mises en œuvre :

  1. Établir une cartographie des besoins de la structure :

Le recours à la téléradiologie peut se faire sur une plage d’activité programmée en journée, ou pour la permanence des soins, sur une typologie d’activité ou une modalité donnée. Le besoin peut être ressenti à court terme (par exemple en cas de départ imprévu de radiologues, fragilisant le fonctionnement du service) ou à moyen / long terme.

  1. Identifier les acteurs « disponibles » sur le territoire :

Comme évoqué dans le contexte, le recours à la téléradiologie peut se faire :

  • Via une autre structure publique sur le territoire,

  • Via un acteur privé sur le territoire,

  • Via une structure privée nationale.

La charte de téléradiologie, portée par le G4 et le CNOM, précise que le développement de la téléradiologie, doit être basé, pour le télédiagnostic, sur la mise en réseau des cliniciens et des radiologues, dans une logique territoriale partagée. Dans cette logique, des scénarios privilégiant le recours à des structures publiques ou privées territoriales seraient donc à privilégier.

  1. Analyser les conditions de travail avec chacun d’entre eux :

Afin d’identifier le partenaire le plus idoine pour l’organisation du recours à la téléradiologie, l’établissement demandeur doit être en mesure d’évaluer pour chacun des partenaires potentiels :

  • L’historique relationnel avec ce partenaire : un historique relationnel difficile peut rendre une collaboration court terme difficile à mettre en œuvre,

  • La disponibilité effective du partenaire pour couvrir les besoins identifiés par l’établissement demandeur,

  • Les modalités de rémunération/rétribution envisagées et le coût de la mise en œuvre pour la structure demandeuse,

  • Les conditions techniques requises,

  • Etc.

  1. Définir le protocole de travail en fonction de la solution retenue :

Selon la charte établie par le G4 et le CNOM, ainsi que selon le référentiel métier et compétence du médecin radiologue, la téléradiologie, acte médical à part entière, doit respecter l’ensemble des exigences de qualité et des étapes de prise en charge médicale radiologique d’un patient, notamment la validation et la justification de l’examen demandé, mais également respect du dialogue, entre médecins radiologues, médecins demandeurs et patients. Ses modalités de mise en œuvre doivent faire l’objet d’un contrat, qui doit inclure :

  • Un protocole de bonnes pratiques,

  • L’énoncé des obligations des différentes parties-prenantes,

  • La définition des responsabilités de chacun des partenaires au contrat, les modalités d’information du patient et du recueil de son accord,

  • Le système de sécurité mis en œuvre pour sécuriser le partage des données…

  1. Définir les conditions de suivi et d’évaluation de la solution retenue

  2. Mettre en œuvre la solution retenue

  3. Évaluation des solutions alternatives

Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?