Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

 494 vues
Facteurs-clé de succès

Pour la structure demandeuse :

  • La charte de téléradiologie insiste sur le fait que l’acte réalisé en téléradologie est un acte médical à part entière. Sa réalisation doit donc respecter toutes les règles de bon usage, notamment en matière d’échanges d’information et de dialogue entre clinicien demandeur, radiologue effecteur et patient. À cette fin, il est important que la structure demandeuse mette bien en œuvre l’ensemble des processus nécessaires pour permettre l’accès « virtuel et dématérialisé » du radiologue effecteur au clinicien demandeur et au patient.

    Pour la structure effectrice :

  • La réussite de la mise en œuvre d’une solution de téléradiologie passe, pour la structure effectrice, par la qualité de la réponse que ses radiologues peuvent apporter, à la fois en termes de pertinence et de délais

  • Lorsque la réponse est apportée via une structure territoriale (qu’elle soit publique ou privée), la réussite du dispositif passe par l’acceptabilité, par les radiologues participants, de la charge de travail supplémentaire générée par la téléradiologie. Pour une mise en œuvre en période de permanence de soins, la mise en œuvre de la téléradiologie et l’activité supplémentaire qu’elle génère doit pousser à réfléchir à la pertinence du mode d’organisation initialement prévu. Par exemple, une astreinte peut devoir évoluer en garde sur place, si la demande le justifie

  • En lien avec ce flux de demandes supplémentaires, l’identification dans le dispositif d’une ressource dédiée à la régulation peut faciliter l’intégration fluide des actes de téléradiologie dans le programme

  • La réussite d’un dispositif de téléradiologie passe par l’instauration d’une relation de confiance avec l’établissement demandeur. Lorsque la mise en place de la téléradiologie se fait dans le cadre d’un projet territorial, il est indispensable, de prévoir des temps de rencontre entre les radiologues effecteurs et les cliniciens demandeurs, pour discuter des indications et de leur pertinence et établir ce lien privilégié avec leurs partenaires

  • Par ailleurs, le dispositif sera d’autant plus pérenne, qu’il ne s’inscrira pas dans une simple relation « commerciale » et/ou de « prestation de service » avec la structure demandeuse. La mise en œuvre de la téléradiologie devra s’inscrire dans un projet d’imagerie territoriale, et répondre à l’ensemble des besoins identifiés du territoire

Points de vigilance

Pour la structure demandeuse :

  • La technologie n’étant pas infaillible et des dysfonctionnements pouvant survenir à tout moment, il est important pour la structure demandeuse de prévoir une solution de secours en cas d’interruption du service ou de défaillance technique. Il peut par exemple être prudent de prévoir - et d’organiser pour le cas échéant - les possibilités de transfert d’un patient vers une structure voisine, ou encore de permettre le déplacement d’un radiologue distant (lorsque cela est possible)

    Pour la structure effectrice :

  • Pour un effecteur de type « structure publique », la réussite et la pérennité d’un dispositif de téléradiologie repose en grande partie sur la capacité de la structure à trouver une modalité de rétribution acceptable, vis-à-vis de ses radiologues, et qui tienne compte de la charge de travail supplémentaire générée

  • Aussi, il est primordial que la structure effectrice, quel que soit son statut, respecte ses engagements et garantisse la disponibilité de ses radiologues sur toute la durée « du contrat »

Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?