Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

 447 vues
Facteurs-clé de succès

Le protocole de coopération est un « contrat » de collaboration entre une équipe de médecins radiologues délégants et un (des) manipulateur(s) délégué(s) travaillant sous la responsabilité de ces médecins par délégation de tâches et de compétences. La confiance entre délégant et délégué est donc un point primordial dans le succès de la mise en œuvre.

L’encadrement des manipulateurs est un facteur-clé de succès dans la mise en œuvre des protocoles de coopération. Un médecin référent doit être identifié pour chaque plage. La mise en œuvre d’un protocole de coopération ne dispense pas de la présence du radiologue, qui doit se tenir à proximité pour intervenir si besoin.

C’est le médecin délégant qui doit choisir les patients et les types d’examens pouvant être délégués. Il doit y avoir une définition préalable très stricte des actes et sans dérogation de ce que le MER est habilité à faire ou pas.

La mise en œuvre d’un protocole de coopération impose une information systématique et préalable de chaque patient concernant la qualification de la personne réalisant l’examen.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Fiches pratiques imagerie médicale et territoire (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?