Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Kit de productions ♦ Etat des lieux

Imagerie - Scanner / IRM : rapport de benchmark

 660 vues

L’ANAP a piloté en 2010 une campagne de benchmark des plateaux d’imagerie disposant de scanners et d’IRM dans 14 régions françaises, dont les résultats sont synthétisés dans ce rapport. Il reste aujourd’hui aux différents professionnels du monde de la santé à s’approprier d’une part ces données pour analyser les pratiques et les organisations, et d’autre part la démarche, pour la généraliser sur tout le territoire, et la faire vivre et évoluer d’année en année.

Cette démarche innovante, fruit d’une étroite collaboration avec les Agences Régionales de Santé (ARS) et les représentants des radiologues(1) permet pour la première fois de disposer d’une mesure comparative à grande échelle de la performance de l’utilisation de ces modalités, dont l’importance dans la prise en charge des populations ne cesse de croître.

La mesure a porté sur l’ensemble des examens réalisés sur 326 scanners et 191 IRM durant 28 jours consécutifs.

Plus de 250 000 examens d’imagerie ont ainsi été recensés, offrant une visibilité sur la performance de plus des trois-quarts des équipements des régions participantes. Les indicateurs mesurés exploraient la qualité du service rendu (délais de rendez vous pour des cas cliniques concrets et délais de comptes rendus d’examens) et l’efficience des plateaux d’imagerie (taux d’occupation des équipements IRM et scanner, temps d’ouverture, production d’examens mesurée en ICR(2) produits par heure d’ouverture).

Cet état des lieux qualitatif et quantitatif permet d’observer de grandes tendances nationales, de comprendre l’adaptation de l’offre régionale aux besoins de la population, et d’analyser l’organisation des établissements ayant participé.

(1)
G4 : Société Française de Radiologie, Fédération Nationale des Médecins Radiologues, Syndicat des Radiologues Hospitaliers, Collège des Enseignants de Radiologie de France.

(2)
Indice de coût relatif : valorisation en unité d’oeuvre de l’activité réalisée, unités d’oeuvre mises en regard des coûts générés par la mobilisation de ressources humaines et matérielles directement nécessaires à la réalisation de chaque acte. La réalisation d’un acte ayant un ICR de 200 consomme en moyenne deux fois plus de ressources qu’un acte dont l’ICR est de 100.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Imagerie - Scanner / IRM : rapport de benchmark (Kit de productions ♦ Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Imagerie - Scanner / IRM : rapport de benchmark (Kit de productions ♦ Etat des lieux).

Vous êtes perdu ?