Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.

Nouvel autodiagnostic

Vous avez déjà commencé à remplir cet autodiagnostic ? Retrouvez le dans : Mon compte > Autodiagnostics.
Si vous désirez commencer un nouvel autodiagnostic renseignez un nom et cliquez sur le bouton "Sauvegarder".

Instructions de l'autodiagnostic

Le temps nécessaire estimé pour la saisie du questionnaire est d'environ 10 à 15 minutes, si toutes les informations sont connues au moment de la saisie.

Le contexte de cet autodiagnostic

L'informatisation de la programmation des ressources et de l'agenda du patient (PRAP) est un projet porteur d'évolutions importantes pour les établissements et pour la prise en charge du patient. Cependant, les impacts de ce projet, sur l'organisation des soins et sur l'architecture du système d'information sont majeurs. Une fois réalisée une étude d'opportunité,  la définition d'une stratégie d'intégration adaptée au contexte de l'établissement et à l'offre du marché devient nécessaire pour la DSI.

Quand utiliser cet autodiagnostic ?

Cet outil vient en support au guide méthodologique de définition des chantiers d'intégration d'un projet d'informatisation de la programmation des ressources et agenda du patient.

Que va m'apporter cet autodiagnostic ?

Cet outil permet d'évaluer de façon macroscopique le rapport effort / bénéfice de chaque interface potentielle à mettre en oeuvre en fonction de l'existant SIH notamment en terme d'intégration existante, de la configuration applicative PRAP choisie et de la couverture fonctionnelle attendue de la solution PRAP.

 

Comment répondre à l'autodiagnostic ?

A l'attention des DSI, il doit être renseigné de manière collaborative entre le DSI, le futur chef de projet et les responsables fonctionnels des applications en place (consultation, bloc opératoire, imagerie, production de soins). 

Instructions

Instructions de l'autodiagnostic

Le temps nécessaire estimé pour la saisie du questionnaire est d'environ 10 à 15 minutes, si toutes les informations sont connues au moment de la saisie.

Le contexte de cet autodiagnostic

L'informatisation de la programmation des ressources et de l'agenda du patient (PRAP) est un projet porteur d'évolutions importantes pour les établissements et pour la prise en charge du patient. Cependant, les impacts de ce projet, sur l'organisation des soins et sur l'architecture du système d'information sont majeurs. Une fois réalisée une étude d'opportunité,  la définition d'une stratégie d'intégration adaptée au contexte de l'établissement et à l'offre du marché devient nécessaire pour la DSI.

Quand utiliser cet autodiagnostic ?

Cet outil vient en support au guide méthodologique de définition des chantiers d'intégration d'un projet d'informatisation de la programmation des ressources et agenda du patient.

Que va m'apporter cet autodiagnostic ?

Cet outil permet d'évaluer de façon macroscopique le rapport effort / bénéfice de chaque interface potentielle à mettre en oeuvre en fonction de l'existant SIH notamment en terme d'intégration existante, de la configuration applicative PRAP choisie et de la couverture fonctionnelle attendue de la solution PRAP.

 

Comment répondre à l'autodiagnostic ?

A l'attention des DSI, il doit être renseigné de manière collaborative entre le DSI, le futur chef de projet et les responsables fonctionnels des applications en place (consultation, bloc opératoire, imagerie, production de soins). 

Sommaire

  • A. Interfaces liées aux référentiels et données transverses
    • A.1. Identité des patients: intégration avec le MPI
    • A.2. UF, Venues, Mouvements
    • A.3. Annuaire des personnels et correspondants (ressources PRAP)
    • A.4. Annuaire d'authentification et d'habilitation (Utilisateurs de la PRAP)
    • A.5. Ressources matérielles (salles, locaux, matériels spécifiques…)
    • A.6. Nomenclatures de codage (CCAM, NGAP, CIM)
    • A.7. Structure
  • B. Intégration avec les solutions gérant les ressources médico-techniques
    • B.1. Logiciel de consultation en place
    • B.2. Logiciel de bloc opératoire en place
    • B.3. Logiciel du plateau technique d'imagerie en place
    • B.4. Logiciel de soins (DPI) en place
  • C. Contexte SIH

Evaluation effort/bénéfice d'un projet PRAP

A. Interfaces liées aux référentiels et données transverses
Non concerné

A.1. Identité des patients: intégration avec le MPI
Non concerné

A.01. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle prévue ?

A.02. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.03. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.2. UF, Venues, Mouvements
Non concerné

A.04. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle prévue ?

A.05. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.06. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.3. Annuaire des personnels et correspondants (ressources PRAP)
Non concerné

A.07. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle prévue ?

A.08. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.09. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.4. Annuaire d'authentification et d'habilitation (Utilisateurs de la PRAP)
Non concerné

A.10. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle prévue ?

A.11. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.12. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.5. Ressources matérielles (salles, locaux, matériels spécifiques…)
Non concerné

A.13. La solution PRAP est-elle structurellement très proche du logiciel (ex: DPI) ou composant en place (même éditeur, partenariat enre éditeurs…) ?

A.14. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.15. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.6. Nomenclatures de codage (CCAM, NGAP, CIM)
Non concerné

A.16. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle prévue ?

A.17. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.18. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

A.7. Structure
Non concerné

A.19. La solution PRAP est-elle structurellement très proche du logiciel ou composant en place (même éditeur, partenariat enre éditeurs…) ?

A.20. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

A.21. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

B. Intégration avec les solutions gérant les ressources médico-techniques
Non concerné

B.1. Logiciel de consultation en place
Non concerné

B.01. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle nécessaire ou la PRAP assurera-t-elle elle-même cette fonction ?

B.02. Si cette interface est nécessaire, quelle est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ? 

B.03. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

B.2. Logiciel de bloc opératoire en place
Non concerné

B.04. La PRAP assurera-t-elle la planification de l'activité du bloc opératoire ?

B.05. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

B.06. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

B.3. Logiciel du plateau technique d'imagerie en place
Non concerné

B.07. La PRAP assurera-t-elle la planification de l'activité d'imagerie ?

B.08. Quel est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ?

B.09. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

B.4. Logiciel de soins (DPI) en place
Non concerné

B.10. L’interface avec le logiciel, ou le composant, est elle nécessaire ou la PRAP assurera-t-elle elle-même cette fonction ?

B.11. Si cette interface est nécessaire, quelle est le caractère interopérable du logiciel, ou composant, en place ? 

B.12. Si une procédure organisationnelle est nécessaire (nécessité d’intervention manuelle pour assurer la bonne intégration ou synchronisation des données), est-elle ?

C. Contexte SIH
Non concerné

C.01. Quel est le niveau d'interopérabilité de la solution PRAP ?

C.02. Disposez-vous de compétences en intégration ?

C.03. Quelle est l'évolution prévisible de votre SIH sur les 2 années à venir ?

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Evaluation effort/bénéfice d'un projet PRAP.

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Evaluation effort/bénéfice d'un projet PRAP.

Vous êtes perdu ?