Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

 1456 vues

Contexte du GHT

Composition du GHT

Le GHT de l’Indre regroupe 9 établissements de santé, dont 3 assurant des activités MCO. Au sein de ces 3 établissements se trouve le Centre Hospitalier de CHÂTEAUROUX — LE BLANC disposant de 1 062 lits et places au total, toutes activités confondues. Le tableau ci-dessous permet de visualiser au mieux les activités dispensées par les établissements membres du GHT de l’Indre et leurs capacités.

Activité MCO SSR PSY HAD SSIAD USLD EHPAD et autres hébergements TOTAL
Établissement
CH Châteauroux 298 60 124 25 507
CH Buzançais 15 26 131 172
CH Le Blanc 49 36 63 145 293
CH Chatillon-sur-Indre 5 80 66 196 347
CH La Châtre 37 35 40 60 320 492
CH Issoudun 134 44 67 30 174 449
CH Levroux 25 15 166 206
CH Valençay 15 37 151 203
Centre départemental de l’Indre 81 572 653
E.P.H.A.D. Vatan 11 65 76
Total 529 169 164 30 331 255 1920 3398

Schéma Activités et capacités des établissements membres du GHT de l’Indre au 1er janvier 2017

Le Centre Hospitalier de CHÂTEAUROUX - LE BLANC est l’établissement support du GHT La fusion entre les 2 établissements (LE BLANC est physiquement à 60 kms de Châteauroux) a eu lieu au 1er janvier 2017.

Schéma — Les GHT en Région Centre-Val de Loire Schéma : Établissements membres du GHT de l’Indre

Le nombre de ressources informatiques dédiées au système d’information en place dans les établissements membres du GHT de l’Indre est le suivant :

Schéma GHT — Ressources allouées au système d’information

Contexte antérieur de coopération

La Direction commune s’est mise en place entre 2009 et 2012 entre les Centres Hospitaliers de CHÂTEAUROUX, de LE BLANC (à ce moment, la fusion entre les deux établissements n’avait pas encore eu lieu) de CHATILLON-SUR-INDRE et de BUZANCAIS, et les EHPAD de CLION-SUR-INDRE, d’ARGENTON-SUR-CREUSE, de MEZIERES-EN-BRENNE. L’EHPAD de SAINT-GAULTIER a rejoint la Direction commune par la suite.

En 2012, la constitution d’une communauté hospitalière de territoire associant les Centres Hospitaliers de CHÂTEAUROUX, de LE BLANC, de CHATILLON-SUR-INDRE et de BUZANCAIS (établissements membres), et les EHPAD de CLION-SUR-INDRE, d’ARGENTON-SUR-CREUSE, de MEZIERES-EN-BRENNE, puis de SAINT-GAULTIER par la suite (établissements associés) a consolidé la démarche de coopération territoriale avec 3 objectifs majeurs :

  • Mutualiser les ressources médicales et paramédicales (du fait d’une démographie faible sur ces compétences au niveau du territoire) ;

  • Déployer une filière gériatrique ;

  • Mettre en place un système d’information partagé.

En mai 2012 est créé le GCS Infotech36, GCS de moyens, dont les trois principaux objectifs sont :

  • La réalisation en commun des achats ;

  • La gestion commune des systèmes d’information ;

  • La réalisation en commun des opérations d’investissement visant à renforcer la qualité et l’accessibilité des soins (réalisé via un avenant à la convention constitutive du GCS Infotech36)

La coopération informatique avec les autres établissements, y compris hors GHT, a démarré en 2012 à travers la création du GCS Infotech36. Les ressources du CH de CHÂTEAUROUX assurent alors pour le compte du GCS un support technique aux établissements dépourvus ou possédant peu de ressources informatiques. Ainsi, lors de la fusion avec le CH de LE BLANC, le CH de CHÂTEAUROUX au travers du GCS a assuré l’hébergement du DPI commun des deux établissements et d’une partie de la GEF. Par la suite, certains hôpitaux locaux ainsi que le CH de LA CHATRE, dotés d’un autre DPI, demandent au GCS d’assurer leur hébergement. Ainsi en 2014, le GCS, en phase de mise en œuvre d’une seconde salle informatique, a commencé à s’interroger sur l’opportunité d’être agréé hébergeur de données de santé.

En 2017 avec des demandes supplémentaires d’autres établissements tiers et la création du GHT de l’Indre, la décision était prise de positionner le GCS comme hébergeur de données de santé. Le GCS prend alors divers contacts avec des établissements en cours de réalisation de dossiers d’hébergement.

En 2017, avec des demandes supplémentaires d’autres établissements tiers et la création en 2016 du GHT de l’Indre, la décision était prise de positionner le GCS comme hébergeur de données de santé. Le GCS prend alors divers contacts avec des établissements en cours de réalisation de dossiers d’hébergement. Le Centre Hospitalier de CHÂTEAUROUX — LE BLANC recrute alors, début 2017, une chef de mission (Master en Management des Établissements de la Santé et du Social) afin de réaliser l’ensemble du dossier et de travailler sur le volet qualité et gestion des risques, et au cours du troisième trimestre 2017, un RSSI.

Deux consultants, conseillés par des établissements disposant de l’agrément, sont missionnés pour assurer un rôle de coaching auprès des 2 personnes recrutées. Le premier consultant est un ancien RSSI qui a aujourd’hui sa propre entreprise de conseil et de consulting, notamment sur le volet ISO 27 001. Le second consultant est également un ancien RSSI et un ancien CIL, qui a lui aussi sa propre entreprise de conseil et d’audit et qui est aujourd’hui auditeur COFRAC, notamment pour le volet ISO 27 001 et HDS

Avancement des travaux du GHT.

Aujourd’hui, 18,39 ETP sont en charge du système d’information du GHT pour l’ensemble du GHT, soit un total de 3 787 lits.

Les logiciels de DPI sont hétérogènes avec :

  • Un logiciel de DPI pour le MCO ;

  • Deux autres logiciels de DPI pour les établissements de médecine, moyens et longs séjours.

En parallèle, le GHT mène avec un cabinet-conseil la définition du SDSI du territoire qui en est aujourd’hui à la phase de définition de la cible. L’étude d’internalisation ou d’externalisation des domaines fonctionnels comportant des données de santé fait ressortir le souhait de l’ensemble des directions d’établissements du GHT de faire externaliser ces domaines auprès du GCS.

4 scénarios sont étudiés :

Schéma GHT — Scénarios étudiés d’externalisation ou internalisation

Le scénario 4, avec la mise en œuvre en un seul temps d’un DPI unique multi-EJ par type d’établissement et d’un portail de territoire, est adopté.

Le Costrat valide la proposition du groupe de ne pas mettre en œuvre de portail provisoire de partage (c.-à-d. interfaces provisoires entre tous les DPI et serveur d’identité provisoire avant le N.I.R) avant la convergence des DPI, et de synchroniser le début de la convergence avec la mise à disposition du N.I.R.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 20/06/2019

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Partager les expériences concernant l'hébergement du SI d'un GHT (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Partager les expériences concernant l'hébergement du SI d'un GHT (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?