Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Ressources associées

Personne ressource

Etienne MAUGET

Glossaire

 189 vues

Les témoignages des projets de coopération SI ont permis de mettre en avant, par effet miroir, trois principaux écueils pouvant conduire à l’échec d’un projet.

causes d'échec

Figure 5 : Trois causes fréquentes d’échec de la coopération

La prise de pouvoir d’une des parties prenantes

La coopération doit reposer sur un portage neutre du projet tenant compte des attentes des différentes parties prenantes. Les décisions doivent être prises collectivement sans qu’une des parties impose sa vision au risque de ne pas satisfaire l’ensemble des acteurs et de conduire à un arrêt partiel ou total de la coopération.

L’instabilité de la gouvernance

Les projets de coopération nécessitent un portage fort au sein des structures parties prenantes du projet. Par conséquent, ils reposent fortement sur des personnes et leur réussite s’appuie sur une stabilité de la gouvernance : tout changement de direction peut conduire à remettre en question la coopération dans la durée.

La complexité des projets

Les coopérations engagées sur des projets techniques complexes sont plus difficiles à mener et peuvent se heurter à plus de contraintes internes (changements organisationnels, transformation des modalités de fonctionnement…).

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 14/01/2020

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Retours d'expérience de coopérations SI dans le secteur médico-social (Enseignements).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Retours d'expérience de coopérations SI dans le secteur médico-social (Enseignements).

Vous êtes perdu ?