Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Ressources associées

Personne ressource

Etienne MAUGET

Glossaire

 613 vues

Bien qu’il n’ait pas été possible, dans le cadre de ce retour d’expérience, de consolider de façon statistique les attentes les plus fréquemment formulées par les usagers, les professionnels rencontrés font état de grands types d’attentes exprimées par les usagers en termes de services numériques.

Des services qui facilitent les démarches quotidiennes

En premier lieu, les attentes exprimées par les usagers visent fréquemment la simplification administrative. Par exemple, la mise à disposition « d’un guichet numérique unique administratif et social » apparaît comme une avancée majeure, car il permet la facilitation des démarches administratives : gestion des admissions, services liés à la prise de rendez-vous et aux agendas, etc. qui peuvent être difficiles. L’attente exprimée est la suivante : « dites-le-nous une fois ». La généralisation du développement de ce type d’applications est fortement souhaitée par les patients interrogés.

De même, un ensemble de services très pratiques est attendu, tel que la géolocalisation dans l’établissement de santé pour trouver le bon itinéraire vers les services dans lequel se rendre.

Inversement, les fonctions de rappel de rendez-vous ou d’assistance, plus « intrusives », semblent moins attendues à l’instar des notifications, des tâches à faire, des documents relatifs aux consentements et aux personnes de confiance.

Des services de communication avec le personnel de soin ou d’accompagnement

Les usagers expriment également une grande attente concernant la facilitation de l’accès aux informations liées à la prise en charge ou l’accompagnement : données médicales, comptes rendus, consignes d’observance, etc.

En particulier, il ressort de ces enquêtes que les patients regrettent le manque d’informations liées aux médicaments qui leur sont prescrits.

La même attente est exprimée concernant le compte rendu d’hospitalisation, souvent remis trop tardivement au patient.

En complément, les usagers expriment un besoin de communication avec le personnel médical et soignant (en premier lieu le médecin ayant assuré la prise en charge) et avec les personnels de son accompagnement médico-social. Ce besoin de communication doit intégrer l’entourage de l’usager : aidant et famille.

Des services de surveillance de la santé

Enfin, le recours à des outils connectés pour collecter et partager des données de surveillance de sa santé semble être perçu comme pouvant enrichir la relation entre les soignants/accompagnants et les usagers. Ces derniers semblent rassurés de savoir que les professionnels sont informés de leur situation, si nécessaire en temps réel.

Seul l’usage des robots en santé suscite encore une large méfiance de la part des usagers.

Le tout, sans accentuer la fracture numérique

Ainsi, il ressort de ces enquêtes que les usagers sont plutôt demandeurs de développer des services numériques à valeur ajoutée en santé. Cependant, les attentes sont également fortes en termes d’aide à l’appropriation et l’adaptation des nouvelles technologies, en particulier pour les personnes âgées et les populations fragiles ou handicapées. Cette attente justifie pleinement d’associer tous les types de population d’usagers ciblés par le service dès la conception afin de s’assurer de développer la solution dans les meilleures conditions.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 21/01/2020

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Associer les usagers à la conception de services numériques (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Associer les usagers à la conception de services numériques (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?