Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Avis d'experts

Comprendre comment urbaniser les flux d'identités, de séjours et de mouvements dans le SIH

 9853 vues

Cet avis d'expert a été rédigé par Olivier PLASSAIS.

Le contexte : « La gestion de l’identité patient est parfois réalisée de façon autonome dans plusieurs applicatifs (GAP, RIS ...). Harmoniser l’identité permet d’assurer, d’éviter les erreurs d’identité et d’accéder de façon fiable à l’ensemble des données d’un patient »

Aujourd’hui la majorité des applications sont interopérables.

Il existe plusieurs normes d’interopérabilité utilisées par les éditeurs.

Les plus courantes sont les suivantes :

  • HPRIM SANTE 2.1
  • HL7 2.3.1
  • HL7 2.5 PAM (Patient Administration Management)

Les normes HL7 sont des normes internationales, tandis que la norme HPRIM est spécifique à la France.

HPRIM SANTE est une norme basée sur la localisation des patients et n’est pas adaptée à la gestion des identités au sein d’un SIH.

Cette dernière est de moins en moins usitée, car elle ne propose pas le même niveau de détails dans la transmission des informations que les normes HL7, et peut conduire à des différences d’interprétations entre applications au sein du SIH.

Les spécifications des normes HL7 2.3.1 et PAM sont décrites par un groupe de travail, IHE France. IHE France est un consortium d’éditeur décrivant les spécificités françaises des normes HL7 2.3.1 et PAM.

Ces normes garantissent des échanges fiables concernant l’identité des patients. Elles permettent de créer et mettre à jour toutes les informations liées à l’identité des patients (nom/prénom, date de naissance, adresse, téléphones…).

Dans le SIH, chaque patient est identifié par un identifiant unique (IPP) qui est connu de tous les applicatifs de l’hôpital. C’est sur cet identifiant unique que se base les échanges.

Chaque information est stockée dans un emplacement spécifique dans les messages échangés, ce qui garantit une cohérence de l’information.

Chaque application dispose d’une interface qui lui est propre permettant d’intégrer les messages et d’effectuer les contrôles nécessaires sur les informations contenues, avant de les prendre en compte.

La norme PAM est la norme la plus complète.

Les numéros de sécurité sociales et INS-C transitent à travers les flux HL7, mais ne peuvent pas être utilisés pour l’identification du patient (en particulier, pas de numéros pour les enfants et les étrangers).

Chaque éditeur interprète la norme de façon différente, il est donc nécessaire de mettre en place un EAI afin d’avoir un maximum d’intégration de données entre les applicatifs.

Un EAI (Enterprise application integration) est un outil permettant à des applications hétérogènes de gérer leurs échanges. Il permet le transfert des données entre applications, et éventuellement l’adaptation des données aux besoins de l’application réceptrice.

Il est préférable d’avoir un flux unique de l’applicatif maître des identités/mouvements, qui sera dispatché vers les autres applicatifs via un EAI.

Comme pour les identités, les séjours sont identifiés par un numéro unique dans le SIH, qui sera diffusé à toutes les applications.

Tous les mouvements possibles dans le parcours de soin du patient sont codifiés pour être interprétés de façon unique par l’application réceptrice.

Les normes HL7 sont plus riches en information et identifie chaque mouvement par un numéro unique. Ceci permet par exemple de mettre à jour n’importe quel mouvement indépendamment des autres.

Il est nécessaire que chaque application tierce considère les numéros IPP (Identifiant Permanent du Patient ) et IEP (numéro de séjour du patient -NUMSEJ) envoyées par l’application maître comme référence.

Retrouvez le catalogue des productions des experts HN.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 11/01/2015

Commentaires ( 1 )

GIBAUD Isabelle
posté le 14/01/2016

Bonjour,
Merci à Olivier Plassais pour cet article très intéressant.
Je souhaiterais juste rajouter quelques précisions et compléments.
IHE France est l’affilié français de l’organisation international IHE (Integrating Healthcare Entreprise) qui réunit à la fois des offreurs de solutions (éditeurs, intégrateurs, etc.) et des utilisateurs. IHE-France est une branche collégiale de l’association française InteropSanté, dont l’objectif est de promouvoir en France les standards et normes du domaine de la santé. IHE spécifie des profils d’intégration qui répondent aux exigences des utilisateurs en termes d’interopérabilité sur des cas d’usage métier identifiés. Par exemple IHE a spécifié le profil IHE-PAM (Patient Administration Management) qui gère les interfaces de gestion de l’identité et des mouvements du patient. Chaque profil d’intégration implémente un ou plusieurs normes ou standards, par exemple IHE-PAM est un profil d’intégration du domaine des infrastructures qui implémente la norme HL7v2.5.
IHE-France, au sein d’InteropSanté, anime différents groupes de travail (qui réunissent offreurs de solutions et utilisateurs), dont un dédié au profil d’intégration IHE-PAM. Ce groupe de travail IHE-PAM-Fr (constitué de 20 à 30 participants réguliers) existe depuis plusieurs années et permet aux acteurs français d’échanger sur les problèmes rencontrés sur le terrain concernant les identités/mouvements et également de définir de façon commune et consensuelle les spécificités françaises. Ce travail donne lieu à la publication d’une annexe française du profil IHE-PAM. Cette localisation du profil international au contexte français se fait dans les règles de l’art définies par la norme HL7v2.5 qui permettent d’étendre la norme à des besoins spécifiques.
La version 2.6 de l’annexe française est accessible à l’adresse suivante : http://www.interopsante.org/offres/doc_inline_src/412/IHE_FRANCE_PAM_National_Extension_v26.pdf
La version 2.7 sera publiée dans les jours à venir.
L’annexe française du profil IHE-PAM est associée à un autre document qui explique comment les types de données HL7v2.5 sont implémentés. Vous trouverez notamment dans ce document des informations expliquant comment un identifiant de patient est structuré pour lui conférer un caractère universel, ce qui est important dans le contexte des GHT. Ce document complémentaire est accessible sur le lien suivant : http://www.interopsante.org/offres/file_inline_src/412/412_P_12922_26.pdf

Je ne suis pas complètement d’accord avec la proposition d’Olivier Plassais d’utiliser systématiquement un EAI. Il est vrai que les EAI ont un rôle facilitateur sur le terrain mais ils devraient servir uniquement à transformer les formats de messages et à router ces messages. Il faut éviter au maximum que l’EAI gère de l’intelligence.
L’association InteropSanté a publié le Guide d’Interopérabilité Intrahospitalier pour permettre aux nouveaux entrants dans IHE et dans l’urbanisation des SIHs d’avoir un panorama global des profils d’intégration les plus implémentés par domaine (infrastructures, labo, radio, etc .). Ce Guide est téléchargeable sur le lien suivant : http://www.interopsante.org/offres/gestion/actus_412_24223-1/gii_2015.html
Le profil IHE-PAM est retenu à la fois dans le Guide d’Interopérabilité Intrahospitalier d’Interop’Santé et dans le Cadre d’interopérabilité des SIS de l’ASIP santé. C’est effectivement la spécification d’interface qu’il faut retenir en France pour gérer la transmission des identités/mouvement du patient.
Je vous invite à prendre connaissance de ce profil IHE-PAM, de l’annexe française correspondante et du document associé sur les types de données HL7v2.5. Vous y trouverez des pistes pour la problématique de l’identification des patients dans le cadre des GHT.
Je vous invite également à adhérer à InteropSanté et à rejoindre le groupe de travail IHE-PAM-Fr animé au sein d’InteropSanté si vous souhaitez être informé régulièrement des évolutions de cette interface.
Inscription à la liste de diffusion IHE-PAM-FR : https://groups.google.com/forum/#!forum/gestion-patient-ihe-fr
Bien cordialement,
Isabelle GIBAUD, co-présidente IHE-France (représentante des offreurs de solutions), consultante spécialisée en urbanisation des SIS et en interopérabilité.
Isabelle.gibaud@sib.fr

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre comment urbaniser les flux d'identités, de séjours et de mouvements dans le SIH (Avis d'experts) qui traite de Technique, Technique, Etablissement sanitaire public, Mutualisation, Urbanisation.

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre comment urbaniser les flux d'identités, de séjours et de mouvements dans le SIH (Avis d'experts) qui traite de Technique, Technique, Etablissement sanitaire public, Mutualisation, Urbanisation.

Vous êtes perdu ?