Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Apport en connaissance

 1660 vues

En termes économiques, les externalités positives6 entraînent clairement des stratégies de limitation ou de refus des investissements par les acteurs de santé. Les parties qui supportent les coûts ne sont pas les uniques bénéficiaires, voire ne sont pas les principaux bénéficiaires. Les gains « internes », c’est-àdire les gains capturés par les parties supportant le financement, sont parfois inférieurs aux gains « externes ». Ce point explique en grande partie les freins à l’adoption des TIC en santé ([12], p. 7).

D’autre part, de nombreuses études montrent que le système de paiement des soins joue un rôle déterminant dans l’appétence des structures de santé à investir dans les TIC en santé. Aux États-Unis, par exemple, le paiement par DRG7 peut jouer un rôle négatif, les TIC limitant potentiellement le nombre de réadmissions ou permettant le transfert de prestations vers la médecine de ville ([10], p. 13). Les gains les plus importants surviennent lorsque les fournisseurs de santé sont rémunérés par le système de capitation8, car la réduction des coûts de prise en charge se traduit mécaniquement par des économies pour le fournisseur de soins ([14], p. 11-12 ; [10], p. 13 ; [27], p. 35). Le fait que les gains économiques soient plus facilement identifiés et capturés au sein des HMO9 aux États-Unis montre bien que le lien entre le payeur et le bénéficiaire est particulièrement décisif pour les stratégies d’investissement et leur efficacité ([12], p. 3-4 ; [10], p. 13).

La conclusion largement partagée par ces différentes publications est que les incitations à l’utilisation des TIC doivent prendre en compte de façon forte la question de la répartition des coûts et des bénéfices, seul moyen d’obtenir une adoption massive des TIC en santé ([16], p. E-19).

6 Effets positifs que les activités d’une personne ou d’une entreprise ont sur d’autres, sans compensation. L’enseignement peut être créateur d’externalités positives car il bénéfi cie non seulement aux élèves mais aussi à l’ensemble de la société. L’État peut renforcer les externalités positives en subventionnant les produits qui en sont porteurs, ou en fournissant directement ces produits. 

7 Diagnosis Related Groups, implantés en France sous la forme des Groupes homogènes de malades.

8 Le paiement par capitation consiste à rémunérer un fournisseur de soins en fonction d’un prépaiement forfaitaire par patient, ajusté au risque de la patientelle prise en charge.

9 Health Maintenance Organization : réseau de soins financé par un ou des assureurs en santé.

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 16/10/2014

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'impact des TIC sur les établissements de santé (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'impact des TIC sur les établissements de santé (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?