Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Méthode

 1277 vues

 Cette section correspond au chapitre 5.5 de la production originale.

Segments

Productivité Leviers financiers Qualité Conditions de travail Compétences acquises
Quels impacts du Système d'Information

Les unités cliniques peuvent-elles soigner avec moins de ressources ou peuvent-elles faire face à une augmentation de charge sans recruter ?

Les charges administratives sont-elles réduites au profit de l’augmentation du temps soignant ?

Quels effets sur les assiettes financières gérées ?

Quelle amélioration dans la relation au patient, pour le parcours de soin, pour l’aide au diagnostic ?

Quel respect de la réglementation sur le dossier patient ou le DMP ?

Quelles améliorations sur les conditions de travail réelles et perçues ?

Les équipes informatiques et les utilisateurs maîtrisent-ils davantage des technologies nouvelles ?

Impacts

Sources de productivité

Partage des informations administratives, médicales et du parcours de soins du patient entre personnels au sein d’une unité clinique et entre unités cliniques ;

Récupération rapide des résultats de laboratoire (CR) ou d’imagerie (image et CR) ;

Planification des rendez-vous inter-services ;

Mémorisation structurée et édition des données patient : constantes, pancarte ;

Structuration des données médicales des données patients ;

Mise à disposition de référentiels et protocoles pour l’aide au diagnostic, à la prescription médicamenteuse, aux soins ;

Intégration avec le processus de facturation ;

Intégration avec le circuit du médicament ;

Intégration avec le processus de planification des soins, des actes ;

 

Etc.

Sources de gains financiers

Aide au codage CIM 10, CCAM/T2A permettant une facturation plus rapide, plus fiable, et un recouvrement plus rapide et intégration avec le processus de facturation.

Diminution des examens et analyses effectués en double.

Standardisation des pratiques – et limitation des gaspillages – par un meilleur suivi des consommations et des coûts dans les services.

Connaissance précise de l’activité et de la situation des patients permettant un pilotage de l’activité  ;

Intégration avec le processus de facturation ;

Intégration avec le circuit du médicament ;

 

Intégration avec le processus de planification des soins, des actes.

Sources de qualité patient

Propagation de l’identité du patient unique et fiable dans tout le processus sans re-saisie (risque d’erreur réduite) et sans répétition de la part du patient  (relation au patient améliorée).

Aide à la prescription du médicament (diminution du risque  iatrogène).

Partage rapide des informations concernant l’ensemble du parcours de du patient = rapidité et précision du diagnostic amélioration des informations pour les prescriptions de soins et médicaments, non répétition des examens, etc.

Relations facilitées avec les familles ou les médecins traitants.

 

Respect de la réglementation en publiant sous 8 jours le dossier patient, en fournissant au patient, au médecin traitant ou pour le DMP les compte-rendus et la lettre de sortie.

Sources de CT améliorées

Partage des tâches (workflow) dans le service, notamment via le cahier de transmission et la planification des équipes IDE ou AS ;

Clarification des rôles des personnels et respect de la réglementation :

  • prescription par le médecin, administration par l’IDE
  • traçabilité des actes de chacun ;

Mise en valeur des tâches des AS généralement mal identifiées grâce à la  mémorisation des tâches effectuées ;

Facilitation (délai, fiabilité) des échanges entre acteurs de services différents (ex : demandes d’avis entre médecins) ;

 

Etc.

Sources de maîtrise technologique

Le projet apportent des compétences technologiques qui permettent aux équipes de la DSIO un meilleur dialogue avec les prestataires externes et d’envisager de nouvelles améliorations du fonctionnement du SIH;

Formation du personnel non informatique aux outils informatisés ;

 

Gestion de référentiel et protocoles d’aide au diagnostic, prescription médicaments et aux soins.

 

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 19/11/2015

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Evaluer le retour sur investissement du SI (Méthode).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Evaluer le retour sur investissement du SI (Méthode).

Vous êtes perdu ?