Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Enseignements

Sommaire

 979 vues

Les objectifs poursuivis pour la mise en place du Groupement de coopération sanitaire de biologie du territoire de l’Ariège sont les suivants :

  • l’accréditation des laboratoires de biologie médicale, prévue par l’article 69 de la loi HPST, qui prévoit la mise en œuvre des normes ISO 15189 et ISO 22870 selon une démarche commune, avec l’accompagnement partagé de l’organisme Bioqualité et l’unification des systèmes de gestion de la qualité ;
  • la mise en commun de moyens techniques et humains ;
  • l’harmonisation générale de l’organisation ;
  • la configuration en laboratoire multisite, avec une forme juridique de type GCS de moyens ;
  • l’adhésion proposée à toutes les structures hospitalières et médico-sociales publiques du territoire.

Les motivations sont de trois ordres :

  • Stratégiques :
    • le projet s’inscrit dans la politique du territoire de santé,
    • il a pour objet de constituer un laboratoire unique pour desservir l’ensemble des structures publiques du département ;
  • Démographiques :
    • la population du département de l’Ariège est de 150 000 habitants, 
    • cette dimension relativement modeste justifie la présence d’un unique laboratoire hospitalier multisite de taille raisonnable ;
  • Économiques : la constitution d’une entité unique permet :
    • de répartir la biologie froide entre les deux sites,
    • d’obtenir une seule accréditation pour les deux sites, 
    • de limiter les doublons d’analyses, 
    • d’obtenir des conditions d’achat plus avantageuses, 
    • d’éviter les redondances d’automates de secours, 
    • de mutualiser l’informatique, tant pour ses développements que pour sa maintenance
    • de mettre en place une seule astreinte opérationnelle de biologiste sur l’ensemble du département de l’Ariège, 
    • d’harmoniser les techniques et les fournisseurs pour les examens effectués sur les deux sites dans le cadre de l’urgence.

Le GCS est donc créé autour de deux acteurs : le centre hos- pitalier intercommunal du Val d’Ariège et le centre hospitalier Ariège-Couserans. La volonté d’une desserte départementale a conduit le GCS à assurer la réalisation des examens de biologie des EHPAD publics et des anciens hôpitaux locaux situés dans le département de l’Ariège. A ce jour, cette activité est réalisée sous la forme d’actes externes par le CHIVA au profit de ces établissements, mais leur intégration au sein du GCS en tant que membres est à l’étude.

Par ailleurs, le centre hospitalier de Lavelanet (environ 35 km du CHIVA) qui ne dispose pas en propre de laboratoire de biologie, sous-traite son activité auprès d’un laboratoire privé. L’intégration de cette activité au sein du GCS est également envisagée en 2013

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 06/07/2017

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Coopérations territoriales en biologie médicale : enseignements et monographie (Enseignements).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Coopérations territoriales en biologie médicale : enseignements et monographie (Enseignements).

Vous êtes perdu ?