Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Enseignements

Sommaire

 919 vues

ORGANISATION GÉNÉRALE

Le GCS de biologie territoriale du territoire breton n°2 est fondé sur l’organisation suivante en matière de répartition des activités entre les cinq établissements partenaires :

 

  CHIC site Quimper  CHIC site Concarneau  HD Pont-l'Abbé  CH Douarnenez  Centre SSR Jean - TANGUY  EPSM Etienne - GOURMELEN 
Répartition de l'activité des laboratoires : schéma cible de la restructuration territoriale 

 Site de recours

Permanence des soins

Biologie délocalisée d'urgence

Transfert des autres analyses vers le site de Quimper 

Biologie de routine à "J0"

Transfert des autres analyses vers le site de Quimper 

 Biologie délocalisée d'urgence

Transfert des autres analyses vers le site de Quimper

 Transfert de la totalité des analyses vers le site de Quimper 
 Répartition de l'activité des laboratoires : état d'avancement en 2012 

 Etablissement siège de l'Union hospitalière de Cornouaille

La concentration de l'activité nécessite la modernisation et l'extension du site

 Transfert de la totalité de l'activité de biologie sur le site CHIC à Quimper

Maintien de la biologie délocalisée sur le site

 Transfert de la totalité de l'activité de microbiologie et de l'activité d'immunologie au CHIC sur le site de Quimper

 Transfert de l'activité de biologie en cours.

Actuellement, la biologie est assurée par un laboratoire privé, à proximité du site

 Transfert de la totalité de la biologie vers le site de Quimper effectif 
 Astreinte territoriale : perspective 2013     

Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé

La coopération s’est mise en place progressivement entre le CHIC et l’hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé. Depuis 2010, le CHIC prend en charge à moyens constants l’activité de bactériologie de HD Pont-l’Abbé suite au départ volontaire de 4 ETP de techniciens. Par ailleurs, l’activité d’immunologie de HD est assurée par l’EFS de Quimper. L’évolution de cette coopération fait l’objet actuellement d’une réflexion au sein du Comité de pilotage du projet. La concentration de l’activité nécessiterait d’une part la modernisa- tion du laboratoire du CHI et l’extension du site de Quimper et, d’autre part, de régler des problèmes de mobilité du personnel qui présente un statut différent entre les deux établissements (public versus privé).

Centres SSR Jean-TANGUY et l’EPSM Étienne-GOURMELEN

Le CHIC assure la totalité de la biologie des deux établissements. Ces deux établissements sont membres du GCS de biologie médicale.

CH de Douarnenez

L’activité de biologie est externalisée par convention vers un laboratoire privé, à proximité du site. Des discussions ont été entreprises pour déterminer les possibilités et les conditions d’intégration de ce laboratoire privé au sein du GCS.

Schéma de gradation des activités de biologie sur les différents sites

PERMANENCE DES SOINS

La restructuration de l’activité de biologie a de facto un impact sur la réorganisation de la biologie en période de permanence des soins. Deux établissements ont recours à de la biologie délocalisée. Les actes de biologie sont alors réalisés directement par les personnels soignants à l’aide d’appareils dédiés.

RELATIONS CLINICIENS-BIOLOGISTE

S Le projet de coopération en biologie entre le CHIC et hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé n’est pas sans susciter une certaine réticence de la communauté médicale de ce dernier pour les raisons suivantes :

  • crainte de faire de l’hôtel-Dieu un site annexe du CHIC et risque de perte de l’identité de l’établissement en tant que tel ;
  • dégradation de la relation de proximité développée entre les cliniciens et les biologistes du site (échanges cliniciens-biologistes, expertise en biologie médicale) ;
  • risque du rallongement des délais de rendu des résultats.

Les acteurs soulignent la nécessaire adhésion de l’ensemble de la communauté médicale au projet qui passe nécessairement par l’intégration du projet de biologie territoriale dans le projet médical commun aux établissements partenaires. Il paraît primordial de ne pas faire de cette coopération en biologie médicale, une question « isolée » et déconnectée du projet d’orientation médical commun. Les cliniciens doivent être impérativement associés au projet et consultés pour valider et préciser la nature des examens qui doivent être maintenus sur les sites et ceux qui peuvent être centralisés.

ACCRÉDITATION

La démarche d’accréditation est intégrée au projet de coopération territoriale de biologie médicale. Il a ainsi été décidé par les cinq établissements partenaires de réaliser une accréditation unique pour le laboratoire multisite, ambition possible dans le cadre d’un GCS.

Pour élaborer le dossier de preuves d’entrée dans la démarche, le CHIC a mobilisé un prestataire extérieur avec l’accord de ses partenaires sans attendre la création du GCS. Depuis octobre 2010, ce prestataire est chargé d’accompagner les cinq établissements dans l’accréditation de l’activité de biologie médicale.

Pour le GCS, l’accréditation est considérée comme un levier pour la réorganisation de l’activité de biologie sur le territoire en permettant l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients et la maîtrise des coûts de production.

Un ingénieur qualité a été mis à disposition des laboratoires en charge de la mise en œuvre de la démarche d’accréditation. Il s’agit d’un poste partagé entre le CHIC (0,5 ETP) et le CH de Lorient.

Une évaluation ex ante du projet de restructuration en biologie conduite par le CHIC a montré que la procédure d’accréditation induit une dépense supplémentaire reliée :

  • à la démarche d’accompagnement du laboratoire ;
  • aux contrôles réguliers de l’AFNOR ;
  • aux surcoûts en réactifs induits par les nouvelles exigences de qualité.

Les charges annuelles liées à l’accréditation sont estimées à 30 000 €.

La démarche d’accréditation pourra être facilitée, notamment par la mutualisation des moyens humains (en particulier en permettant de disposer d’une équipe de six biologistes) et par la modernisation des moyens techniques (notamment par la mise en place d’une fi lière préanalytique automatisée).

RESSOURCES HUMAINES

La mobilité géographique du personnel entre les deux sites se heurte actuellement à des problèmes de statut qui diffère entre un établissement de santé public et un établissement privé ESPIC. Une expertise juridique et des négociations sont en cours pour clarifi er le statut du personnel et les modalités pratiques de sa réaffectation sur le site de Quimper.

Le GCS de moyens n’a pas vocation à être employeur. Les personnels médicaux et non médicaux restent rattachés à leur établissement d’affectation.

Dans le cadre de l’UHC a été institué un Espace de dialogue et de concertation avec les partenaires sociaux. Cette instance s’appuie notamment sur un Comité de suivi GPMC pour accompagner les agents dans l’évolution des métiers associés au projet de restructuration. Il intégrera un programme de formation et prendra en compte les questions relatives à la mobilité des agents dans le cadre du déploiement du laboratoire multisite.

INFORMATIQUE

La coopération entre les deux ES (CHIC et HD de Pont-l’Abbé) a permis l’unification du système de gestion des deux laboratoires. Avant la coopération, chaque ES disposait de son propre Système d’information (SI) pour la gestion du laboratoire et le rendu des résultats d’examens. Ces derniers étaient transmis aux services demandeurs du site partenaire par édition sur imprimante dans les unités de soins.

L’absence d’interface entre les deux SI des deux laboratoires a orienté le choix du GCS vers une solution unique avec un passage de la version « monosite » du SIL du CHIC en version multisite. Cette solution est récente, elle est opérationnelle depuis avril 2012, permettant ainsi aux prescripteurs de HD d’accéder à leurs résultats en ligne avec édition automatique dans les unités de soins. L’évolution du SI du CHIC a nécessité plusieurs interfaçages avec le SI de l’hôtel-Dieu afin de répondre aux différentes exigences : système de facturation, identification patient NIP, etc.

L’unification du système d’information des ES partenaires représente un des aspects les plus complexes à gérer dans une coopération. Elle nécessite une analyse préalable fine du circuit de l’information interétablissements. Elle s’appuie sur des pré-requis essentiels, notamment l’harmonisation de la procédure d’identification des patients, une bonne communication et coordination des équipes des systèmes d’information des deux sites, une organisation optimale de la maintenance inter- site du SI, etc.

Quant à la prescription connectée, elle est disponible uniquement sur le CHIC qui est muni d’un dossier patient informatisé déployé sur la totalité des services de l’établissement. Les cliniciens du CHIC ont accès aux résultats de leurs examens dans le dossier patient. En revanche, le site d’hôtel-Dieu ne dispose pas encore de prescription connectée (en prévision début 2013).

TRANSPORT

L’éloignement des établissements partenaires est de 30 km au maximum.

Un système de navettes a été mis en place entre les différents sites. Le temps moyen du transport est estimé à 23 minutes. La logistique concerne à la fois la distribution du matériel de prélèvement et d’analyse ainsi que la circulation des prélèvements.

L’organisation de la logistique entre le CHIC et l’HD repose sur un partenariat avec l’EFS et les transports de PSL du fait de la présence d’un dépôt de sang.

 

Site deservi  Distance (km)  Temps (min)  Nombre  Horaires  ETS effecteur 
 Concarneau  30 35   2

 9H30

14H

 CHIC de Cornouaille
 HD Pont-l'Abbé  16  25  2+3

 8H30

10H30

13H30

16H30

18H

 HD + EFS Quimper
 EPSM Etienne - GOURMELEN  3  10  1  9H  EPSM
 SSR St-Yvi  14  15  1  9H  CHIC de Cornouaille
 Douarnenez  22  30  1  à la demande  CH de Douarnenez

 

ACHATS

La mise en commun des marchés de réactifs et consommables est en cours de réflexion au niveau de la cellule pilotage.

MODÈLE ÉCONOMIQUE

Il est en cours de construction.

ASPECTS JURIDIQUES

Conformément à la Convention constitutive de l’Union hospitalière de Cornouaille, les cinq établissements (CH de Douarnenez, CSSR Jean-TANGUY, EPSM Étienne-GOURMELEN, hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé et le CHIC) se sont constitués en Groupement de coopération sanitaire de moyens comme base juridique pour la restructuration territoriale de l’activité de biologie médicale. Cette coopération s’inscrit désormais dans l’Offre publique de soins du Sud Finistère.

 

 

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 06/07/2017

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Coopérations territoriales en biologie médicale : enseignements et monographie (Enseignements).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Coopérations territoriales en biologie médicale : enseignements et monographie (Enseignements).

Vous êtes perdu ?