ANAP

Mener un projet de référentiels de données dans le cadre d'un SID

Synthèse

QU’EST-CE QU’UN RÉFÉRENTIEL DE DONNÉES ?

Pour se coordonner, les différents métiers qui travaillent dans un établissement de santé ont besoin de disposer d’un langage commun. Ainsi, il est essentiel qu’un patient ait la même identification lors de ses différentes venues dans l’établissement et ce du début de sa prise en charge jusqu’à sa sortie. Pour une bonne gestion, il est nécessaire par exemple de disposer d’une identification unique des produits de santé qui permette de faire le lien entre les besoins d’approvisionnements, de prescription, d’administration et de facturation.

Ce besoin métier de références communes conduit à créer des référentiels, c'est-à-dire des ensembles d’informations cohérentes qui s’imposent à toutes les applications du système d’information qui en ont besoin. Le référentiel, informatisé ou pas, permet de gérer ces informations, de garantir leur qualité, leur cohérence et leur unicité et d’en administrer le cycle de vie de façon maîtrisée.

Suivant son contenu et ses modalités de mise en œuvre, la notion générale de référentiel va se décliner en dictionnaire, annuaire, thésaurus, classification, nomenclature... Le point commun est que tout référentiel est un cadre informationnel, un ensemble de données de référence structurée et regroupées de manière cohérente entre elles.

Les référentiels utiles au pilotage d’un établissement de santé

Ce schéma présente au même niveau tous les référentiels par soucis de simplification mais il est important de noter que les référentiels se divisent en deux catégories :

QUELS ENJEUX À DISPOSER DE RÉFÉRENTIELS DE DONNÉES ?

La mise en œuvre de référentiels au sein du SIH est au cœur d’enjeux fondamentaux pour un établissement de santé.

En premier lieu, on trouve des enjeux stratégiques : dans une recherche permanente de l’efficience économique et d’organisation mais aussi de sécurité (patient), les référentiels sont les garants de la capacité de l’établissement à :

Les référentiels permettent aussi d’améliorer l’efficience des métiers et des processus majeurs, en assurant leur cohérence et en veillant à ce que les références essentielles (fichier de structure, personnel, patient, …) soient partagées et utilisées. On peut notamment citer les processus transverses comme le parcours de soins du patient ou la facturation ;

Sur le plan technique, les référentiels constituent un pré requis à la démarche d’urbanisation du SI pour assurer et améliorer :

LA SITUATION ACTUELLE DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

La question des référentiels est devenue prégnante pour trois raisons :

Cependant, on observe encore peu de véritable projet pour remédier à ces problématiques pourtant courantes. En effet, les projets de SID au sens global du terme sont "naissants", même si des outils de type infocentres par domaines fonctionnels existent depuis longtemps. Les projets issus d’une démarche d’architecture et d’urbanisation ne sont le plus souvent pas terminés et ne couvrent pas forcément l’ensemble du périmètre fonctionnel de l’établissement de santé. Quant aux projets ville – établissements de santé, ils sont bien souvent parcellaires et pas encore organisés sur tout le territoire.

L'état des lieux sur l'avancement des projets de SID dans les établissements de santé a mis en exergue cinq problématiques majeures rencontrées :

Il est donc nécessaire de gérer ce type de projet selon une démarche rigoureuse.

UN VÉRITABLE PROJET À MENER

La mise en place de référentiels de données sur lesquels le SID pourra s’appuyer pour permettre un pilotage efficace de la performance de son établissement constitue un véritable projet qui peut être abordé dans deux contextes différents :

Au-delà de ces démarches projet, des améliorations organisationnelles permettent de faciliter la gestion des référentiels en vie courante :