Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Méthode (Haute Autorité de Santé)

Certification - critère 7.b : gestion de l'air

 441 vues

Une bonne qualité de l’air intérieur dans un établissement de santé est définie « comme celle qui n’occasionne pas de problème de santé chez toute personne qui y séjourne, notamment le personnel et les intervenants ainsi que la clientèle 1 » Pour les établissements de santé, cette préoccupation n’ est pas récente, toutefois, le vieillissement du parc immobilier, l’évolution permanente des pratiques et des technolo gies ainsi que la vulnérabilité de certains patients en font un enjeu constant. Les enjeux résultent du risque sanitaire afin de prévenir tout risque de contamination aéroportée aussi bien d’ordre infectieux, chimique ou radioactif que lié au bâtiment pouvant générer la présence de polluants. Les procédures de surveillance de la qualité de l’air intérieur co ntribuent au maintien de conditions acceptables de qualité d’air et de confort pour les professionnels et les usagers.(HAS)

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2011-02/fiche_dd_critere_7b.pdf

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 02/01/2011

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Certification - critère 7.b : gestion de l'air (Méthode) qui traite de Qualité de l'air intérieur.

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Certification - critère 7.b : gestion de l'air (Méthode) qui traite de Qualité de l'air intérieur.

Vous êtes perdu ?