Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

La principale mission du médecin DIM est de garantir la collecte des données de santé et la qualité du codage, en s’assurant auprès des médecins responsables, de la qualité des données, de leur cohérence avec le dossier médical du patient, de leur vraisemblance et de leur exhaustivité. Un des prérequis à la mise en œuvre de FIDES séjours est, pour le DIM, d’identifier les risques inhérents au projet, la valorisation des séjours s’inscrivant elle-même dans un processus de gestion du risque (contrôles externes a posteriori, bonne identification des actes…).

Les éléments à prendre en compte pour l’évaluation du risque de valorisation vont au-delà du périmètre de responsabilité directe du DIM : le recueil des données administratives est sous le contrôle du bureau des entrées et la pharmacie est chargée de tracer et reporter sur chaque dossier les dispositifs médicaux et molécules onéreuses. Pour autant, c’est l’analyse croisée de l’ensemble de ces données, réalisée par le DIM, qui permet de valoriser et de facturer correctement un séjour.

L’assemblage de ces données et surtout la mise en œuvre de contrôles permettant de définir si le

dossier est complet sont des points d’attention particuliers pour démarrer FIDES séjours

(Cf. Fiche action « Identifier des risques »). Il sera donc important pour le DIM d’organiser le codage des actes et séjours au fil de l’eau et de mettre en œuvre un contrôle au fil de l’eau sur la complétude et la qualité des éléments recueillis.

Le DIM est en effet tributaire des données qui lui sont adressées. Les services cliniques et médico-techniques sont garants de l’exhaustivité et de la qualité des données qu’ils transmettent au médecin responsable de l’information médicale Si aujourd’hui il peut s’y reprendre à plusieurs reprises (sur douze mois) pour compléter un séjour, un des enjeux FIDES séjours est de s’assurer que le dossier comporte toutes les données du séjour avant de l’envoyer en facturation : pour éviter de s’engager dans de longues procédures de corrections de facture, mieux vaut s’assurer de récupérer l’ensemble des éléments dans un temps défini.

La réflexion du DIM va porter sur la coordination des acteurs qui fourniront les données, pour définir le moment opportun du « top facturation » définitif.

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à FIDES séjours : premier retour d'expériences des établissements pilotes (Retour d'expérience, témoignage ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à FIDES séjours : premier retour d'expériences des établissements pilotes (Retour d'expérience, témoignage ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?