Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

La chaîne de facturation des séjours (comme des ACE) a une singularité : son processus dépasse le cadre des acteurs hospitaliers et concerne aussi des acteurs externes : Trésor Public (pour les EPS), Assurance maladie obligatoire, éditeur de la GAP. Les établissements pilotes ont constaté qu’un rapprochement et une collaboration étroite entre ces acteurs, qui ne relèvent pas de la même autorité, sont indispensables au bon déroule- ment du projet FIDES séjours.

Ils préconisent donc de les intégrer au comité de pilotage FIDES séjours dès la phase de cadrage du projet, et de maintenir tout au long du déploiement du projet une collaboration de proximité.

L’éditeur du logiciel de Gestion administrative du patient (GAP)

L’éditeur de la GAP est à mobiliser dès le début du projet. Sa capacité à répondre aux demandes d’évolution du logiciel de facturation, et sa réactivité face aux demandes de l’établissement vont être évaluées dans le projet de mise en œuvre de FIDES séjours. Une relation dynamique entre l’établissement et l’éditeur a été identifiée par les pilotes comme un facteur de réussite pour FIDES séjours. À l’inverse, une relation difficile ou restreinte avec l’éditeur est un facteur de risque à ne pas négliger, pouvant entraîner des difficultés importantes dans la mise en œuvre du projet.

L’Assurance maladie obligatoire

Les caisses d’Assurance maladie obligatoire ont un rôle important à jouer sur le niveau de connaissance des acteurs hospitaliers ; ainsi certaines caisses lorsqu’elles sont sollicitées, assurent des journées ou demi-journées de formation aux agents administratifs. Ces évènements permettent alors d’entamer des discussions sur l’intérêt de partager un vocabulaire commun, notamment sur les libellés des rejets.

De plus, lors des phases de tests, une coordination avec l’assurance maladie obligatoire par le biais de la CPU est nécessaire. Celle-ci sera concertée pour établir le planning de tests. Pour certains établissements, la difficulté rencontrée a été avant tout d’intégrer les dossiers dans le module national de facturation. Une analyse de tous les points bloquants s’est avérée nécessaire. L’étape de tests avec la CPU a permis d’identifier les situations générant des rejets de facturation et de se caler sur la compréhension des règles applicables.

Le comptable

Le comptable de l’établissement, ou comptable public hospitalier pour les établissements publics, est aussi un acteur très impliqué dans la mise en place de FIDES et peut être facilement sollicité. Il complète la vision des enjeux financiers et fournit des indicateurs de suivi.

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à FIDES séjours : premier retour d'expériences des établissements pilotes (Retour d'expérience, témoignage ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à FIDES séjours : premier retour d'expériences des établissements pilotes (Retour d'expérience, témoignage ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?