Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

 Calendrier

Concerne les phases de préparation du transfert et de transfert.

Enjeux

  • Éviter, ou limiter, des travaux complémentaires d’adaptation des locaux liés aux spécificités des équipements à installer.
  • Anticiper le délai de mise en service des équipements lourds.

Description

  • Prévoir que le travail de la maîtrise d’oeuvre s’effectue en deux temps dans toutes les pièces nécessitant l’installation d’un équipement lourd en réservant les finitions (raccordements, fluides, etc.) après le choix définitif du matériel.
  • Pour certains équipements particulièrement volumineux, encombrants et/ou nécessitant des contraintes techniques d’implantation, prévoir les dispositions d’implantation dès la conception (par exemple murs « fusibles »).
  • S’assurer que l’acheminement des matériels est possible jusqu’au local de destination final.
  • Assurer une bonne coordination entre les équipes biomédicales, les équipes informatiques et la supervision des travaux.

Moyens à mobiliser

  • Rétroplanning des marchés d’acquisition d’équipements biomédicaux.
  • Coopération entre l’équipe en charge du suivi des travaux, l’équipe biomédicale et l’équipe informatique.

Principaux acteurs concernés

  • Les services utilisateurs des équipements
  • Les fournisseurs
  • La maîtrise d’oeuvre
  • Le service biomédical
  • Le service informatique

Facteurs clés de succès

  • Un marché de travaux initial qui anticipe la question de l’installation des équipements lourds.
  • Implication du service biomédical suffisamment en amont, qui dispose d’une bonne connaissance des matériels qui vont être transférés et de ceux qui ne le seront pas. Implication de l’équipe informatique (notamment sur le volet réseau/courants faibles).
  • Identifier pour chaque équipement non identifié au moment de la définition du programme, ses caractéristiques techniques incontournables (par exemple, pour un même type d’équipement, certaines technologies vont nécessiter un refroidissement par air et d’autres par eau.
  • Les caractéristiques du bâtiment – et les coûts associés – ne vont peut-être pas permettre de concevoir un local répondant aux deux, etc.).

Points de vigilance

  • Échanger régulièrement avec les fournisseurs pour ajuster les dates de livraison et d’installation.
  • Anticiper l’installation des équipements structurants dans les plannings des travaux.
  • Attendre la levée des réserves avant d’équiper le local

Retours d’expérience

  • Un ingénieur biomédical a été intégré à l’équipe travaux pour faire le lien entre la maîtrise d’oeuvre, la Direction des équipements et les utilisateurs.
  • Un planning détaillé spécifique à l’installation des équipements lourds a été réalisé de façon anticipée.
  • L’organisation de réunions thématiques en fonction des équipements impliquant les services techniques, l’ingénieur biomédical et les services concernés.

Document

Établissement  Titre du document Disponibilité
 A.R.S. région Provence-Alpes- Côte d’Azur Gestion coordonnée des équipements biomédicaux dans une opération de construction : repères méthodologiques (juillet 2009) En ligne

 

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Anticiper la mise en service d'un bâtiment (Apport en connaissance ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Anticiper la mise en service d'un bâtiment (Apport en connaissance ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?