Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Glossaire

Autres ressources sur : , Responsabilité Sociétale

Les facteurs clés de succès identifiés sont au nombre de cinq :

  • bien identifier les enjeux du projet
  • travailler avec les acteurs producteurs des déchets
  • cibler les unités principales productrices de déchets
  • prendre en compte les contraintes liées aux locaux
  • professionnaliser la relation avec les prestataires extérieurs

Bien identifier les enjeux du projet

Selon les établissements et le stade d’avancement des travaux, différents types d’enjeux ont été privilégiés:

  • des enjeux de mise en conformité, portant selon les cas sur le nombre de filières en place, sur la configuration des locaux d’entreposage des déchets, sur la traçabilité et le suivi des fournisseurs d’enlèvement, sur le respect des délais de destruction et qui peuvent être liés par exemple à un calendrier de visite et contre-visite de certification ;
  • des enjeux économiques de réduction des coûts de gestion des déchets, et particulièrement des coûts externes : consommables, location de matériels, enlèvement et transport, destruction, etc ;
  • des enjeux de maîtrise du volume des déchets, qui peuvent porter sur le volume des DAOM, ou sur celui des DASRI ; la très forte diversité des tonnages produits (en tonnes / lit par exemple) entre les établissements tend à faire penser qu’il y a pour certains établissements de forts enjeux en la matière ;
  • des enjeux de réduction de l’empreinte de l’établissement en augmentant la part de ses déchets passant par des filières de recyclage ou de valorisation ;
  • des enjeux managériaux, en réponse à une attente forte des personnels, très attentifs aux questions des déchets, et particulièrement pour l’un ou l’autre des deux points précédents.

Ces enjeux indépendants les uns des autres peuvent même à l’occasion s’avérer antinomiques. Ainsi il est apparu que certains établissements bénéficient de prix forfaitaires de prestations d’enlèvement des ordures ménagères et/ou des DASRI, avec pour conséquence :

  • d’empêcher quasiment toute réduction des coûts, même en réduisant les volumes de déchets produits ;
  • de faire apparaître toute nouvelle filière de valorisation (papiers, cartons, bouteilles…) comme un surcoût pour l’établissement.

Le diagnostic de la situation initiale de l’établissement est nécessaire pour s’assurer du choix des bons enjeux et que ceux-ci sont économiquement réalistes.

Travailler avec les acteurs producteurs des déchets

La qualité du tri à la source est l’un des points clés de la gestion des filières. Il est donc indispensable d’associer les cadres et les équipes des différents services dans toute démarche sur la gestion des déchets.

La réceptivité des équipes à ce sujet s’est avérée très bonne au sein des établissements pilotes, mais il convient pour être efficace de ne pas sous-estimer le temps nécessaire pour mobiliser ces équipes et ainsi :

  • d’adopter une démarche personnalisée en fonction des activités (spécialités médicales, services administratifs…) ;
  • de démultiplier les actions et supports d’information de façon à sensibiliser toutes les équipes (jour / nuit) et toutes les catégories (médecins, cadres, IDE, AS…) ;
  • de mettre en place un dispositif permanent d’animation et d’information sur le sujet pour maintenir l’attention dans la durée et tenir compte des mouvements de personnel.

Cette association des professionnels doit se faire dès le commencement de la démarche.

En effet :

  • cette démarche peut conduire à revoir ou compléter les protocoles de soins, pour la partie ayant trait aux déchets, soit un travail important mais utile de préparation et de rédaction ;
  • les questions qui se posent sont totalement différentes en fonction des services, et doivent être vues avec chaque équipe ;
  • la désignation de « référents déchets » par unité est un bon moyen de relayer les messages et entretenir les actions dans la durée.

La liste des acteurs et instances à impliquer au sein de l’établissement est très étendue car la gestion des déchets est une question transversale : elle concerne aussi bien les services achats (question de l’usage unique, des unités de conditionnement, des suremballages…), le Comité de lutte contre les infections nosocomiales et les équipes opérationnelles d’hygiène, les services techniques pour le choix des équipements producteurs de déchets, les opérateurs eux-

Cibler les unités principales productrices de déchets

Les services ne sont pas du tout comparables en matière de production de déchets : un bloc opératoire est proportionnellement un gros producteur de DASRI, une maternité est un gros producteur de déchets denses avec les couches, une pharmacie est un producteur de cartons recyclables, etc.

Ces caractéristiques intrinsèques des activités peuvent être plus ou moins renforcées selon les pratiques en vigueur (recours à l’usage unique…) et l’organisation de l’établissement (réception centralisée des marchandises…).

En fonction des objectifs du projet (réduire les DASRI, réduire les DAOM, améliorer le taux de valorisation…) et surtout si l’établissement est de taille importante, il va donc être judicieux de concentrer l’effort sur les services qui fournissent un effet de levier maximal sur les indicateurs suivis.

L’identification des services concernés peut se faire à dire d’expert, ou par des campagnes de mesure. Celles-ci sont plus faciles à mettre en oeuvre si chaque service dispose d’un local déchets ; dans le cas contraire il est possible de mettre en place des campagnes d’étiquetage des sacs de déchets pour pouvoir réaliser /effectuer des pesées lors de la collecte interne et établir les données de flux par service.

Ces pesées mobilisent des ressources mais font ressortir des écarts qui peuvent par exemple aller du simple au triple entre services sur le taux de DASRI, ce qui va permettre de guider les actions.

Prendre en compte les contraintes liées aux locaux

La création de nouvelles filières passe par la mise en place de contenants adaptés à tous les stades du circuit des déchets :

  • pour le tri à la source
  • pour l’entreposage intermédiaire
  • pour la collecte interne
  • pour l’entreposage centralisé

Plusieurs établissements se sont trouvés bloqués dans leurs démarches par l’absence d’espace suffisant permettant de mettre en place des grands récipients pour vrac dans les locaux déchets ou de bennes dans la déchetterie centrale.

Il est parfois possible de trouver des réponses techniques permettant de limiter les espaces requis (compactage…).

Professionnaliser la relation avec les prestataires extérieurs

Les prestataires extérieurs sont des acteurs importants de la gestion des déchets. Ils sont particulièrement informés des dispositions régionales et départementales qui s’appliquent en matière de déchets, et des évolutions de celles-ci.

Les informer du lancement du chantier s’est avéré enrichissant car ils ont été une force de propositions sur les solutions techniques à adopter, sans attendre la réalisation de cahier des charges de consultations.

Il est également apparu intéressant de repréciser avec eux, à l’occasion de ce chantier, certains aspects des prestations, ceci afin de :

  • mettre à la charge des fournisseurs le traitement de certains déchets (déchets verts par le jardinier, palettes oubliées par les distributeurs…) ;
  • spécifier de façon plus précise les prestations d’enlèvement des déchets : nettoyage des bennes, fréquence et horaires des collectes, pesées à l’enlèvement, remplacement des GRV…
  • préciser la forme et la fréquence des bordereaux de destruction et documents de traçabilité, et toutes les informations souhaités par l’établissement pour alimenter son tableau de bord : tonnages enlevés…
  • améliorer les aspects visuels de la gestion des déchets : emplacement des bennes, etc.

Certains établissements sont allés plus loin en repensant leur politique d’achats auprès de fournisseurs de façon à ne plus avoir à traiter certains déchets. C’est par exemple le cas de la substitution des emballages en verre par des emballages plastiques, cartons ou métal.

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Organisation de la gestion des déchets (Enseignements ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Organisation de la gestion des déchets (Enseignements ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?