Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Glossaire

CH
Autres ressources sur : , Responsabilité Sociétale

Créer une filière cartouches d’imprimantes

Mise en oeuvre

Clinique Saint François 

GH Cochin - Saint Vincent de Paul

CHS Montperrin 

Hôpital Léopold- Bellan

CH de Saint-Malo

Domaine d’application  création de filières
Indicateurs de suivi  nombre de cartouches collectées
Indicateurs de résultat     recettes et % de recyclage

Objectifs et résumé de l’action

La collecte des cartouches d’encres usagées en vue de leur recyclage n’est pas répandue partout : un établissement a mesuré un taux de retour de seulement 20 % des cartouches approvisionnées, ce qui laisse une marge de progression très significative.

L’objectif est de parvenir à améliorer le recyclage des déchets valorisables de l’établissement.

Cette filière peut même être source de recettes. Elle permet accessoirement de diminuer le poids et le volume de DAOM collectés.

Mise en oeuvre

Dans un établissement monosite ou de taille modeste, une méthode efficace pour assurer une collecte satisfaisante semble être celle d’une distribution sur la base d’un échange standard : vide / plein. C’est le cas à la Clinique Saint François de Chartres ou au Centre Hospitalier Montperrin à Aix-en-Provence.

Dans les établissements multisites ou pavillonnaires, il n’est pas toujours possible de procéder ainsi et il convient dès lors d’organiser des points de dépôt et une information des acteurs concernés :

Les cartouches vides sont centralisées et sont ensuite selon les établissements :

  • confiées gratuitement à une association qui fait son profit de la récupération du toner. La collecte est d’ailleurs aussi ouverte aux cartouches extérieures à l’établissement : le personnel peut apporter ses cartouches domestiques ;
  • revendues à des prestataires spécialisés.

Résultats

Évaluation quantitative

Sans pratique de l’échange standard, le taux de retour des cartouches vides est faible, sans qu’il soit possible de distinguer

  • la part des cartouches recyclées par les secrétariats en suivant d’autres procédures (celles des fournisseurs, d’autres voies de valorisation…) ;
  • la part des cartouches partant dans les DAOM.

Facteurs clés de succès / Points de vigilance

Certains établissements ont constaté la récupération des cartouches usagées par des acteurs usurpant l’identité d’associations caritatives, signe de la valeur économique de ces déchets.

Pour aller plus loin

Commentaires des professionnels et/ou avis des consultants

« Pour aller plus loin dans une approche développement durable, l’établissement peut choisir le prestataire en fonction du mode de recyclage des cartouches : sans rejet de particules dans l’air par exemple.»

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Organisation de la gestion des déchets (Enseignements ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Organisation de la gestion des déchets (Enseignements ♦ Kit de productions).

Vous êtes perdu ?