Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Les anomalies (non-conformités) identifiées lors des tests sont à classifier selon leur gravité en tenant compte de la nature de l’anomalie et de la criticité des fonctions impactées par l’anomalie. Cette classification doit être précisée à chaque étape dans le cahier de vérification.

Le niveau de gravité et le nombre d’anomalies identifiées conditionnent la validation de l’étape de vérifications :

  • Une anomalie bloquante au démarrage d’une étape de test entraîne un rejet ;

  • Une anomalie bloquante identifiée dans le déroulement de l’étape de vérification entraîne un ajournement de celle-ci avec obligation pour le prestataire de réaliser les corrections dans un délai défini ;

  • Une anomalie majeure dans le déroulement de l’étape de vérification peut entrainer :

  • Un rejet si le taux d’anomalies est trop élevé (un pourcentage doit être précisé dans le cahier des vérifications) ;

  • Une validation avec réserve si le nombre d’anomalies majeures est inférieur à un taux défini dans le cahier des charges ; les délais de correction sont négociés entre la structure et le prestataire ;

  • Une anomalie mineure identifiée dans le déroulement de la vérification ou l’identification d’une demande d’évolution permet une validation avec réserve ; les délais de correction sont négociés entre la structure et le prestataire.

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Elaborer un cahier de vérification (Méthode).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Elaborer un cahier de vérification (Méthode).

Vous êtes perdu ?