Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

L’implémentation des dispositifs e-santé pour le suivi des patients traités par les anticancéreux oraux à domicile doit impérativement conjuguer deux volets indissociables pour assurer la coordination du parcours du patient :

  • La performance technique du dispositif e-santé pour répondre aux besoins du patient et de chaque professionnel de santé impliqué dans la prise en charge afin de fluidifier la circulation de l’information relative au suivi du patient ;

  • La coordination des acteurs entre eux qui ne peut être numérisée en tous points afin d’éviter des ruptures ou des discontinuités dans le continuum de soins.

Lors de l’instauration d’un traitement par thérapie orale (primoprescription), l’éducation du patient et sa sensibilisation à l’observance de son traitement représentent des prérequis indispensables. Un télésuivi des patients à domicile s’inscrit dans la complémentarité des recommandations professionnelles d’une prise en charge « standard » comprenant :

  • Une primo-consultation longue par l’oncologue ou l’hématologue ;

  • Une consultation infirmière (et lien assuré avec le médecin traitant, IDE libérale, réseau de cancérologie...) ;

  • Une consultation pharmaceutique par un pharmacien hospitalier (et lien assuré avec le pharmacien d’officine).

Ces trois temps de consultations permettent d’apporter une information complémentaire et complète au patient sur son traitement, les effets indésirables, les interactions médicamenteuses, comment reconnaître les effets indésirables et comment les gérer en faisant intervenir l’ensemble des professionnels gravitant autour de sa prise en charge.

Il s’agit du premier niveau de sécurisation de la prise en charge du patient qui doit être assuré préalablement à un télésuivi par les dispositifs e-santé.

La réussite d’une démarche d’implémentation des dispositifs e-santé pour le télésuivi des patients sous anticancéreux oraux à domicile est conditionnée par la définition précise et rigoureuse des besoins des patients et des professionnels de santé. Le dispositif e-santé doit répondre sur un plan fonctionnel à ces besoins pour assurer un suivi efficace et sécurisé du patient d’une part et garantir une adhésion des patients et des acteurs ville-hôpital d’autre part. Un modèle organisationnel cible a été élaboré sur la base des retours d’expériences étudiés, complétés des données de la littérature dans ce domaine. Il présente l’articulation entre les composantes du parcours de soins du patient et les fonctions attendues d’un dispositif e-santé pour permettre un suivi optimal et sécurisé du patient et pour faciliter la coordination des professionnels de santé entre eux autour de sa prise en charge.

Pour ce faire, le dispositif e-santé doit répondre à un certain nombre de fonctions et d’informations conditionnant l’efficacité du télésuivi, notamment :

Pour les patients

  • Reporting des symptômes, effets indésirables par les patients :

    • Les patients peuvent signaler les symptômes ressentis aux professionnels de santé hospitaliers à partir de questionnaires adaptés à chaque molécule. Cette information génère une alerte des équipes hospitalières par messagerie sécurisée. Les rapports sur les symptômes sont transmis régulièrement aux équipes de soins par le patient pour éclairer la prise de décision clinique ;

    • Les patients peuvent poser des questions pour évaluer la gravité et la fréquence des symptômes et recevoir des commentaires personnalisés pour gérer les symptômes et les moyens nécessaires pour contacter l’équipe de soins.

  • Fiches d’information sur les médicaments ;

  • Mise à disposition d’un plan de traitement personnalisé précisant les médicaments à prendre, les doses et les heures de prise ;

  • Intégration le cas échéant d’une fonction de rappel de prise, mémo, pilulier virtuel… ;

  • Précisions sur la conduite à tenir en cas d’oubli de prise ;

  • Accès à des sites d’information référencés et validés ;

  • Calendrier des rendez-vous médicaux ;

  • Annuaire des professionnels de santé à contacter ;

  • Enregistrement des données de suivi ;

  • Stockage des éléments du dossier patient.

Pour les professionnels de santé (hospitaliers, premier recours)

  • Le dispositif e-santé permet de recueillir de l’information du patient sur les effets indésirables de son traitement pour faciliter un monitoring par les équipes soignantes à l’aide d’un algorithme d’aide à la décision validé. Cet algorithme doit permettre une gradation de la réponse au patient selon le grade de toxicité de sa thérapie orale :

    • Toxicité grade 1 (Bas grade)

Prise en charge extra-hospitalière par les acteurs du premier recours : médecins traitants, IDE libéral(e), pharmaciens d’officine.

Selon la lourdeur de la pathologie ou les conditions sociales, la prise en charge au domicile peut également faire appel à l’hospitalisation à domicile, aux réseaux de santé en cancérologie…

  • Toxicité grade > 1

Nécessité d’une prise en charge hospitalière : établissement initiateur du traitement et/ou établissements partenaires en tant que relais de la prise en charge du patient.

  • Mise à disposition de fiches d’information sur les anticancéreux oraux pour les professionnels libéraux (médecins traitants, infirmiers libéraux, pharmaciens d’officine ;

  • Protocoles de conduite à tenir devant les principaux effets indésirables ;

  • Coordonnées téléphoniques des équipes hospitalières (oncologue / hématologue, IDE) en cas de besoin de contact par les professionnels de santé libéraux ;

  • Système de reporting (notifications, alertes…) des professionnels de santé libéraux vers les équipes hospitalières pour les prochaines consultations des patients.

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Dispositifs e-santé pour le télésuivi des patients sous anticancéreux oraux - Bonnes pratiques, préconisations (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Dispositifs e-santé pour le télésuivi des patients sous anticancéreux oraux - Bonnes pratiques, préconisations (Retour d'expérience, témoignage).

Vous êtes perdu ?