Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Le plan d’urbanisme est la « carte » résultant du découpage du système d’information, selon les principes d’urbanisation, en périmètres restreints dont l’union représente le système d’information cible.

Ces périmètres restreints sont appelés blocs fonctionnels. Leur définition résulte de l’équilibre dans l’application des principes de «mutualisation » et de « subsidiarité ».

La cohérence de l’ensemble dans le système d’information cible est assurée par les règles d’urbanisme.

Principes et règles d'urbanisation

Points clés de la démarche d’urbanisation

Les points clés de la démarche d’urbanisation sont les suivants :

  • De se donner une vision globale et cohérente du système d’information cible, en cohérence avec la stratégie de l’entreprise (cf. alignement stratégique) ;
  • De décomposer la complexité c’est-à-dire de décomposer le système d’information en sous-ensembles plus simples à concevoir et à gérer, stables dans le temps et donc fondés sur les « métiers » de l’entreprise ;
  • De fixer des règles communes garantes de la cohérence de l’ensemble (formats d’échanges, nommage, structure des objets…) ;
  • De mettre en place des structures de management du système d’information, notamment des responsables «maîtrise d’ouvrage » pour les sous-ensembles du système d’information ;
  • De mettre en place progressivement l’urbanisation en définissant un portefeuille de projets et une trajectoire vers la cible assortis d’ordres de priorités.

Les principes directeurs de l’urbanisation

Principe de cohérence :

Définition de cadres de référence pour la description des composants métiers, notamment des nomenclatures de processus et de fonctions du système d’information.

Principe de mutualisation :

Partage de composants fonctionnels et techniques par les sousensembles du système d’information (recherche des fonctions communes).

Principe de subsidiarité :

Définition de composants fonctionnels pour répondre aux « spécificités métiers » (dans le cas des établissements de santé, il s’agit des processus de prise en charge du patient), tout en respectant la cohérence d’ensemble du système d’information.

Principe de découpage :

Décomposition du système d’information en sous-ensembles de périmètres plus restreints, plus simples à mettre en oeuvre et moins coûteux à gérer, plus réactifs aux évolutions de l’environnement.

Règles d’urbanisme

Les règles d’urbanisme définissent les normes que doivent respecter les systèmes d’information urbanisés. Ces règles s’imposent notamment aux projets, lors de leur définition et de leur mise en oeuvre.

Elles assurent la cohérence dans la définition et la mise en oeuvre progressive des différents projets pour atteindre le système d’information cible.

Elles sont de différentes natures :

  • Référentiels partagés (index, nomenclatures…) ;
  • Formats d’échange entre composants du système d’information ;
  • Méthodologie de mise en oeuvre (qualité).

Exemples de règles générales d’urbanisme :

  • Règle de modularité et d’autonomie : désimbriquer les fonctions du système d’information dans un objectif de réactivité et d’évolutivité ;
  • Règle de responsabilité des informations : garantir la cohérence des informations au sein de chaque bloc fonctionnel (mise en oeuvre des règles de gestion) ;
  • Règle d’unicité de l’information : assurer la cohérence des informations « dupliquées » (notion de bloc « maître » qui produit l’information et assure sa mise à jour).
Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'alignement stratégique du SI (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'alignement stratégique du SI (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?