Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Exemple issus d'ES et d'ESMS

Développer les activités de dépistage, de prévention et d’éducation

Les activités de dépistage (VIH, cancer du sein ou du colon, …), la prévention (lutte anti-tabac par exemple) et l’éducation des patients (Diabète, Insuffisance rénale, …) sont devenues un enjeu majeur de santé publique retrouvé dans la quasi totalité des projets étudiés.

Optimiser les consultations et bilans (notamment avant admission)

L’objectif recherché est l’optimisation de la prise en charge en hospitalisation d’un patient en améliorant la préparation du séjour hospitalier de manière à diminuer l’attente administrative (pré-admission), la DMS, …

Optimiser la prise en charge aux urgences

Les urgences ont vu leur fréquentation augmenter de façon considérable au cours des dernières années et représentent aujourd’hui souvent plus de 30% des entrées d’un établissement de soins public. L’amélioration de cette prise en charge aux urgences peut porter sur plusieurs éléments : le circuit du patient, la disponibilité du plateau technique, une augmentation de la productivité du personnel, …

Favoriser le maintien à domicile (HAD, SSIAD)

Le vieillissement de la population française, la volonté des patients mais aussi les difficultés à trouver rapidement un hébergement pour les personnes âgées incitent à développer des structures de maintien à domicile.

Optimiser l’organisation de l’accueil administratif du patient

L’aspect administratif notamment en ce qui concerne l’admission des patients est un élément indispensable à la bonne prise en charge. Plusieurs modalités peuvent être envisagées qui auront un impact sur les processus. C’est par exemple le cas de l’admission décentralisée,

Optimiser l’organisation des processus de soins et les liens avec les plateaux techniques

Les processus de soins (cf. « nomenclature des processus ») sont le coeur du métier d’un établissement de santé. L’hôpital évolue et adapte son organisation pour mieux répondre aux besoins de la population. C’est par exemple le cas pour la réorganisation par pôle, la création d’une nouvelle unité, le développement des activités d’une unité existante, … Bien entendu, les liens entre les unités de soins et les plateaux techniques sont inclus dans cet axe.

Améliorer la qualité de la prise en charge médicale et paramédicale

Cet axe regroupe la normalisation des modes de prise en charge des patients, l’amélioration des pratiques de soins, …

Optimiser les aspects logistiques des processus de soins

Parallèlement à l’amélioration des processus de soins, Les activités associées aux démarches de soins ont un rôle essentiel dans la prise en charge du patient (ou son optimisation). La gestion des lits et des unités de soins, le brancardage en sont des exemples.

Améliorer les conditions de séjour des patients

À l’heure du passage à la tarification à l’activité et au vu des nouvelles demandes des patients, le confort devient un service indispensable des structures de soins notamment en ce qui concerne l’hébergement et les repas.

Favoriser le développement des prises en charge en ambulatoire

C’est l’un des enjeux des prochaines années permettant à la fois une réduction des coûts, répondant aux attentes des patients et diminuant le besoin en personnel de soins (anticipation des problèmes de démographie notamment para médicale)

Optimiser / mutualiser les plateaux techniques

Les évolutions technologiques de plus en plus rapide mais également l’augmentation du coût des équipements du plateau technique incitent à la mutualisation tant que certains seuils critiques d’activité ne sont pas atteints. Le problème peut être envisager de la même manière pour les blocs opératoires dans lesquels les ressources rares ne sont pas des machines mais les praticiens (anesthésistes, gynécologues obstétriciens, chirurgiens, …).

Optimiser le suivi du patient au terme de l’hospitalisation

Pour aboutir à une prise en charge globale du patient, il faut prendre en compte non pas uniquement l’hospitalisation qui souvent ne représente qu’un épiphénomène dans l’évolution mais l’ensemble des intervenants et s’assurer que le patient au décours de son séjour n’est pas « livré à lui-même ». Ce suivi peut être réalisé au sein même de l’établissement, dans une autre structure voire en cabinet libéral.

Favoriser l’enseignement, la recherche et l’innovation

Les évolutions médicales sont aujourd’hui extrêmement rapides et les connaissances deviennent rapidement caduques. Cet élément est essentiel au maintien de la qualité de prise en charge des patients.

Prendre en compte les évolutions de la démographie médicale et paramédicale

Ce thème comprend notamment l’optimisation des ressources humaines mais également l’ensemble des actions permettant de fidéliser les professionnels travaillant dans l’établissement et de développer l’attractivité de la structure de soins vis-à-vis de ce type de ressources de plus en plus rares.

Développer l’aval de l’hospitalisation MCO

Le concept de projet d’établissement en tant que tel est aujourd’hui obsolète. Un hôpital, une clinique interagissent avec les autres acteurs de santé de son environnement d’où le concept de plus en plus utilisé de projet par bassin de vie.

Mettre en oeuvre les évolutions budgétaires et réglementaires (CCAM, T2A…)

La réforme du financement des activités de soins dans le domaine de la prise en charge en court séjour (MCO) est applicable dès cette année aux établissements (montée en puissance progressive pour les structures publiques, complète pour les structures privées).

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'alignement stratégique du SI (Exemple issus d'ES et d'ESMS).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Comprendre l'alignement stratégique du SI (Exemple issus d'ES et d'ESMS).

Vous êtes perdu ?