Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Les objectifs de ce domaine sont atteints si l’établissement/GHT prouve que ses équipes médicales et paramédicales réalisent des prescriptions électroniques de médicaments, d’examens de biologie, d’examens complémentaires et d’actes infirmiers, qui alimentent le plan de soins.

Périmètre du domaine fonctionnel

Les séjours à prendre en compte sont tous les séjours d’hospitalisation complète ou à temps partiel (jour, nuit, chirurgie ambulatoire, séances de radiothérapie, séance de dialyse, séance de chimiothérapie) des patients présents dans la période de référence.

Toutes les prescriptions informatisées "connectées ou non" aux différents logiciels de biologie, SIR ou dossier infirmier doivent être prises en compte.

Si l’établissement n’atteint pas la cible en raison de son case-mix, la valeur cible peut être adaptée. L’établissement décrit dans ce cas ses spécificités.

Mais, en plus du calcul exigé pour cet indicateur, il doit en réaliser 2 supplémentaires sur une période de référence d’un an :

  • Un pour expliquer sa faible activité en calculant le taux de séjours pour lesquels une prescription a été réalisée (informatisée ou non)

= Nombre de séjours pour lesquels une prescription a été réalisée (informatisée ou non) / Nombre de séjours total

  • Un autre de demande d’aménagement des cibles qui doit être au-dessus du seuil en calculant le taux de séjours pour lesquels une prescription informatisée a été réalisée

= Nombre de séjours comportant les prescriptions informatisées / Nombre de séjours pour lesquels une prescription a été réalisée (informatisée ou non)

Points de vigilance du domaine fonctionnel

Dénombrer chacune des séances :

  • Une prescription électronique peut alimenter un ou plusieurs plans de soins de séances et éviter ainsi une ressaisie à chaque séance par le médecin. Dans ce cas, comptabiliser la prescription à chaque séance "alimentée" ;

  • Le but est que la prescription électronique alimente chaque plan de soins afin de permettre à l’équipe soignante de réaliser la prescription sans effectuer de ressaisie.

Principaux points durs rencontrés dans l’atteinte des cibles du domaine D3

Les principaux points durs communs à l’atteinte de tous les indicateurs de ce domaine sont :

  • Comment aborder le domaine fonctionnel D3 "Prescription électronique alimentant le plan de soins" ?

  • Quelle organisation mettre en place pour paramétrer la prescription électronique ?

  • Comment faire converger les différentes visions métier lors du paramétrage ?

  • Quels postes de travail choisir pour faciliter l’usage du SIH ?

  • Comment intégrer, dans le SIH, les utilisateurs à fort taux de rotation ?

  • Comment faire face à la multiplicité des outils de prescription ?

  • Comment gérer la prescription des patients faisant des séjours récurrents dans un établissement SSR, prescriptions qui ne sont pas toutes informatisées ?

Cette ressource vous paraît-elle utile ?

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Produire efficacement les indicateurs d'usage HOP'EN (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Produire efficacement les indicateurs d'usage HOP'EN (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?