Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

Glossaire

 1018 vues

Plusieurs thèmes permettent d’illustrer la transversalité et l’ouverture que l’accompagnement médico-social suppose :

  • La scolarisation : la réaffirmation et le renforcement du droit à la scolarisation et à l’éducation et l’accès de tous aux dispositifs de droit commun sont les points forts de la loi du 11 février 2005. Les différents modes de scolarisation des enfants handicapés offrent ainsi une palette de solutions allant de l’accueil individuel en milieu ordinaire sans accompagnement particulier, jusqu’à l’accueil à temps complet en établissement médico- social, en passant par des modes intermédiaires d’accompa- gnement individuel ou collectif en milieu ordinaire  : aide d’un auxiliaire de vie scolaire, accompagnement médico-social par un SESSAD, classes adaptées (Classe pour l’inclusion scolaire – CLIS, Unité localisée pour l’inclusion scolaire – ULIS), unités d’enseignement. Quel que soit le lieu d’accueil de l’élève, le lien avec son établissement scolaire de référence perdure. Du point de vue de la scolarisation, les progrès constatés doivent être poursuivis, notamment par le développement des services d’accompagnement et par la recherche d’une articulation toujours plus étroite entre l’école ordinaire et le secteur de «  l’éducation spéciale  ». Au-delà de leur seule formation, la participation sociale des enfants et adolescents handicapés passe aussi par leur accueil dans les structures de droit commun d’accueil pré- scolaires et périscolaires.
  • Les transports  : le maillage du territoire par les transports publics, les dispositifs spécifiques de transports adaptés, l’accessibilité de ces transports par les personnes handicapées, les modes de solvabilisation (ex. : intégration dans les budgets des établissements et services, volet transports de la Prestation de compensation du handicap – PCH, aides spécifiques des collectivités territoriales…), les initiatives de mutualisation et de coopération, la prise en compte de caractéristiques liées au type de handicap mais également au mode de prise en charge diversifié (ex. : accueils de jour, accueils séquentiels et modulés…) sont autant de pistes explorées dans le cadre des accompagnements et comme outil de réduction des inégalités territoriales.
  • L’insertion professionnelle et l’emploi : les établissements et services médico-sociaux mobilisés pour l’insertion professionnelle, et plus particulièrement ceux accueillant des adultes, subissent une double évolution  : au niveau de leur public (avec un vieillissement des personnes handicapées, une prévalence croissante du handicap psychique et une précarisation d’une partie des usagers) et au niveau du contexte économique (avec des sorties vers l’emploi de plus en plus complexes, des budgets commerciaux en tension, une exigence de technicité de plus en plus élevée). Plusieurs liens apparaissent donc primordiaux comme les passerelles entre le milieu protégé et le milieu ordinaire pour fluidifier les parcours en Établissements et services d’aide par le travail (ESAT) et Centres de rééducation professionnelle (CRP), le développement coordonné des ESAT et des foyers d’hébergement, la transversalité avec le secteur sanitaire dans la mesure où les liens entre ESAT et secteurs psychiatriques sont essentiels pour permettre le maintien en emploi des travailleurs handicapés concernés, la coordination avec les Centres de formation des apprentis (CFA) et les établissements accueillant des adolescents ou les modalités d’accès des personnes handicapées aux minima sociaux.
  • L’environnement de la personne accompagnée : la famille, les enfants, les aidants naturels sont partie intégrante de l’accompagnement médico-social. Les enfants d’une personne âgée ou les parents d’un enfant handicapé ont souvent un rôle déterminant pour l’orientation vers un établissement ou la sollicitation d’un service. À cet égard, ils doivent être associés à l’accompagnement sans se substituer à l’usager lui-même.
  • Le logement : les questions de logement sont souvent orientées vers les opportunités en matière de solutions intermédiaires de logements adaptés, dont l’existence concourt à limiter le recours à des solutions plus lourdes d’hébergement.
Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 01/07/2013

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?