Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

Glossaire

 1653 vues

Résumé

Les établissements et services intervenant auprès des personnes âgées recouvrent :

  • pour les services, les Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), les Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) et les Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) ;
  • pour les modes «  alternatifs  », les hébergements temporaires et les accueils de jour ;
  • pour l’hébergement, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA).

Dans un souci de cohérence, et même s’il ne relève pas du cadre législatif et réglementaire médico-social, l’accueil familial est également présenté.

Focus : les grandes catégories d’interventions à domicile auprès des personnes âgées et handicapées

En complément des services médico-sociaux qui interviennent à domicile et qui font l’objet de développements spécifiques dans les pages qui suivent (SAAD, SSIAD, SPASAD, SAVS, SAMSAH), peuvent intervenir auprès des personnes âgées et des personnes handicapées :

  • Les entreprises et services de distribution à domicile de matériels : les distributeurs à domicile de matériels et de services pour les personnes malades ou présentant une incapacité ou un handicap délivrent notamment des véhicules pour personnes handicapées physiques, l’oxygéno- thérapie, des lits médicaux, des aides techniques pour personnes déficientes visuelles ou auditives.
  • Les services de proximité : ces services présentent un caractère facultatif et sont développés selon les initiatives locales ou associatives. Les Centres communaux ou inter- communaux d’action sociale (CCAS et CIAS) en particulier, animent une action générale de prévention et de développement social dans la commune. Ils constituent un lieu privilégié d’information de proximité sur les services offerts dans leur aire de rayonnement. Les CCAS et CIAS peuvent gérer des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Ils peuvent également intervenir sous forme de prestations remboursables ou non, ou d’aides financières. Les communes, CCAS ou CIAS peuvent créer ou soutenir la création de foyers-restaurants en vue de fournir aux personnes âgées des repas à des prix modérés et des salles d’accueil.
  • Les résidences-services : il s’agit de copropriétés au sein desquelles des services sont proposés (restauration, surveillance, aide, loisirs) aux occupants de l’immeuble, souvent des personnes âgées.

Interviennent également à domicile :

  • l’Hospitalisation à domicile (HAD) : l’HAD recouvre l’ensemble des soins médicaux délivrés au domicile du patient dont l’état ne justifie pas le maintien au sein d’une structure hospitalière. Elle s’adresse à tous les malades à l’exception des malades mentaux, est prescrite par un médecin hospi- talier ou exerçant à titre libéral et permet de dispenser au domicile des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés. Ceux-ci se différencient de ceux habituellement dispensés à domicile par la complexité et la fréquence des actes (pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables). Par conséquent, ne sont pas admis en hospitalisation à domicile, notamment les malades qui relèvent uniquement de soins à l’acte, non-coordonnés ou de soins infirmiers à domicile. Les services d’HAD peuvent intervenir au sein d’établissements sociaux et médico- sociaux avec hébergement. Ces services sont autorisés par l’ARS dans les conditions prévues par le code de la santé publique ;
  • le traitement de la douleur et les soins palliatifs : il s’agit d’asseoir et développer les soins palliatifs dans tous les établissements, les services, de même qu’à domicile, en facilitant la prise en charge des patients en fin de vie et de l’accompagnement de leurs proches. Dans les faits, plusieurs niveaux de prise en charge sont possibles : lits identifiés, équipes mobiles de soins palliatifs, unités de soins palliatifs, hospitalisation à domicile. En outre, les structures intervenant au domicile (HAD, SSIAD…) peuvent être partenaires ou membres d’un réseau de soins palliatifs
Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 01/07/2013

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?