Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

Glossaire

 2061 vues

Type d’ESMS

CAMSP : Centre d’action médico-sociale précoce

Public et activités

Missions

Les CAMSP ont pour objet le dépistage, la cure ambulatoire et la rééducation, en collaboration avec les parents, d’enfants de moins de 6 ans présentant des déficits sensoriels, moteurs ou mentaux en vue d’une adaptation sociale et éducative dans leur milieu naturel. Ils exercent des actions préventives spécialisées.

Les missions des CAMSP sont :

  • le dépistage et le diagnostic précoce des déficits ou handicaps ;
  • la prévention ou la réduction de l’aggravation de ces handicaps ;
  • la cure ambulatoire et la rééducation précoce des enfants présentant ces déficits ou handicaps ;
  • l’accompagnement des familles, soit au cours des consultations, soit à domicile, dans les soins et l’éducation spécialisée requis par l’état de l’enfant ;
  • le soutien et l’aide à l’adaptation sociale et éducative ;
  • les démarches d’inclusion en milieu ordinaire du jeune enfant (lieu d’accueil de la petite enfance, école maternelle).

Personnes accueillies

Les CAMSP sont destinés à des enfants de moins de 6 ans présentant des déficiences motrices, sensorielles ou mentales ou présentant un handicap ou un risque de handicap. Leur vocation est d’être polyvalents, c’est-à-dire de s’adresser à tous les types de handicaps, mais certains ont un public plus délimité, par exemple les enfants sourds. Les CAMSP peuvent ainsi être spécialisés ou polyvalents avec des sections spécialisées. Ils peuvent fonctionner dans des locaux propres ou les locaux d’une consultation hospitalière, d’une consultation de PMI, d’un CMPP ou d’un établissement habilité à recevoir des enfants d’âge préscolaire atteints d’un handicap sensoriel, moteur ou mental.

Modalités d’accès

Les parents sollicitent librement ces centres. Néanmoins, les enfants sont généralement orientés vers le CAMSP par l’hôpital, le médecin, la Protection maternelle et infantile (PMI), l’école, les services de promotion de la santé en faveur des élèves ou une structure d’accueil de la petite enfance. Les secteurs sanitaire, hospitalier ou libéral, jouent donc un rôle majeur dans l’orientation initiale vers le CAMSP, ou l’indication du CAMSP.

Modes d’accompagnement et de prise en charge

La prise en charge des enfants s’effectue au cours de consultations ambulatoires réalisées par les professionnels dans les locaux du CAMSP ou à domicile. Les CAMSP assurent une action préventive. Une fois le diagnostic établi, ils assurent la rééducation de l’enfant et un accompagnement parental dans les soins et l’éducation spécialisée requis par l’enfant. Selon la nature du handicap, ils peuvent également orienter la famille vers d’autres services et équipes spécialisés compétents. Chaque enfant doit faire l’objet d’un projet individualisé de prise en charge, et du suivi de son évolution.

L’équipe pluridisciplinaire du CAMSP reçoit ainsi les enfants et les familles au cours de contacts ponctuels, de séances de dépistage, de bilans ou de suivi thérapeutique. Elle assure ainsi des séances individuelles et des séances de groupe.

La durée moyenne des prises en charge thérapeutiques est comprise entre 1 et 3 ans pour les trois-quarts des CAMSP ayant répondu à l’enquête de la CNSA en 2008. La durée est le plus fréquemment comprise entre 12 et 24 mois65. À leur sortie du CAMSP, la majeure partie des enfants sont suivis en milieu ordinaire (CMPP, SESSAD, suivi en libéral ou autre CAMSP).

Environ un quart des enfants ne nécessitent pas de suivi particulier ou vont dans leur famille, les autres enfants sont orientés en établissement médico-social ou sanitaire.

Structuration et fonctionnement

Statut

Les CAMSP peuvent être des structures publiques ou privées à but non lucratif. Ils sont essentiellement privés non lucratifs (70 %66). Les 30 % restants sont intégrés à des établissements publics, CCAS…

Financement

La double activité des CAMSP (activité de dépistage et activité de soins/traitement) induit un financement conjoint en dotation globale réparti entre l’Assurance maladie et le département :

  • 80 % au titre de l’Assurance maladie ;
  • 20 % au titre de l’aide sociale départementale (PMI).

Solvabilité du dispositif

Le financement du CAMSP est assuré par le versement du douzième de la dotation globale de fonctionnement versé mensuellement.

Professionnels

Les CAMSP disposent d’une équipe pluridisciplinaire médicale, paramédicale et éducative composée généralement de médecins spécialisés, rééducateurs, auxiliaires médicaux, psychologues, ergothérapeutes et assistants sociaux.

Le personnel des centres est réparti comme suit : personnel de direction, de gestion et d’administration (24,9 %), personnel d’encadrement sanitaire et social (1,6 %), personnel médical, paramédical et psychologue (55,8 %), personnel éducatif, pédagogique et social (17 %67).

Le nombre moyen d’équivalents temps plein est de 9,9 ETP par structure. D’importantes disparités sont constatées avec un ETP minimal de 2,4 et un maximum de 51 ETP pour une structure dotée d’antennes68.

Représentation sur le territoire

Selon le FINESS, 316 CAMSP sont répertoriés en France.

65 Source : CNSA « Les CAMSP - résultats de l’étude quantitative menée en 2008 »

66 Source : FINESS

67 Source : DREES - Série statistique n°148, septembre 2010 « Établissements et services pour enfants et adolescents handicapés - résultats de l’enquête ES 2066 et séries chronologiques 1995 à 2006 »

 

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 01/07/2013

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?