Logo ANAP
Ce site requiert l'activation de javascript pour être utilisé, merci de l'activer.
S'abonner

Sommaire

Glossaire

 6077 vues

Type d’ESMS

IME : Institut médico-éducatif Les IME regroupent généralement les Instituts médico-pédagogiques (IMP) et les Instituts médico-professionnels (IMPRO).

Public et activités

Missions

Les IME sont des établissements d’accueil assurant une éducation adaptée et un accompagnement médico-social aux enfants et adolescents atteints de déficience à prédominance intellectuelle liée à des troubles neuropsychiques (déficiences intellectuelles profondes, moyennes, légères avec ou sans troubles associés). L’IME assure un accompagnement global tendant à favoriser l’intégration dans les différents domaines de la vie de la formation générale et professionnelle. Certains IME sont spécialisés dans l’accueil d’enfants ou adolescents présentant des déficiences particulières. C’est le cas d’IME (ou de sections spécifiques au sein de l’IME) pour enfants autistes ou pour enfants polyhandicapés.

Les IME ont pour objectif d’apporter une réponse individualisée afin de :

  • favoriser, en lien avec la famille, l’épanouissement des enfants et adolescents accueillis ;
  • promouvoir les compétences et améliorer la réalisation des potentialités intellectuelles, affectives et corporelles des enfants et adolescents ;
  • développer l’autonomie quotidienne, pour une plus grande intégration sociale et professionnelle.

Ils apportent ainsi un accompagnement thérapeutique, pédagogique, éducatif et professionnel aux enfants et adolescents accueillis.

Personnes accueillies

Les IME accueillent des enfants et adolescents âgés de 3 à 20 ans présentant un déficit intellectuel. Ils regroupent :

  • les IMP qui accueillent les enfants de 3 à 16 ans présentant des déficiences intellectuelles légères, moyennes ou profondes. Un enseignement général adapté y est pratiqué, ainsi qu’une formation gestuelle développant l’habileté manuelle dans le cadre d’une unité d’enseignement ;
  • les IMPRO, qui accueillent les adolescents de 16 à 20 ans, apportent un complément de connaissance générale et une formation professionnelle adaptée au handicap.

Modalités d’accès

L’entrée en IME est soumise à une orientation relevant de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) du département avec un dossier à constituer auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Modes d’accompagnement et de prise en charge

Chaque enfant admis en IME dispose d’un emploi du temps personnalisé. Les activités sont mises en place suivant les besoins évalués au cours de l’élaboration de son Projet d’accompagnement individualisé (PAI) réalisé en collaboration avec la famille.

L’IME représente ainsi un espace protégé et socialisé, ouvert sur l’extérieur, apportant diverses prestations et proposant un éventail large d’activités. Il constitue à la fois :

  • un lieu de vie et d’éducation : activités qui structurent la personnalité (lever, hygiène, repas, activités ludiques culturelles et sportives, apprentissage de l’autonomie de transport...) ;
  • un lieu d’enseignement scolaire et professionnel : formations pédagogiques adaptées, ateliers professionnels, apprentissages professionnels de métiers manuels... ;
  • un lieu de soins : rééducation, prises en charge psychothérapeutiques, suivis médicaux réguliers ;
  • un lieu de conseil et d’accompagnement des familles : informations et associations des familles autour du projet individuel du jeune, soutien des familles, groupe de parole de parents...

Les activités suivantes peuvent être proposées en IME :

  • Activités éducatives et pédagogiques à caractère ludique, artistique et culturel : activités manuelles, ateliers (informatique, culinaire, modelage, musique, peinture), ateliers d’expression et de langage, théâtre, sorties découvertes (piscine, bibliothèque...), éducation physique, éducation et activités préscolaires.
  • Activités thérapeutiques : psychomotricité, kinésithérapie, orthophonie, soutien psychologique, suivi des soins et des traitements, soins de première nécessité.
  • Activités techniques à caractère professionnel : horticulture, jardins et espaces verts, cuisine, couture, repassage, entretien des locaux, atelier bois, mécanique, menuiserie, visite et stages en entreprise (milieu ordinaire ou protégé).
  • Temps de vie sociale : apprentissage des conduites sociales, éveil à la curiosité...

Ces activités peuvent être réalisées :

  • à l’intérieur de l’établissement par l’équipe pluridisciplinaire y compris au sein d’unités d’enseignement ;
  • en faisant appel à des compétences extérieures ;
  • en sollicitant d’autres acteurs (associations, clubs locaux...) ; pour les apprentissages scolaires, au sein de l’IME ou à l’extérieur (unité d’enseignement externalisée dans un établissement scolaire) ou de manière partagée entre l’IME et l’école.

Les IME proposent des modes d’accueil diversifiés :

  • En internat ;
  • En semi-internat avec un placement familial spécialisé si nécessaire ;
  • En externat.

Le projet du jeune est réévalué régulièrement, afin de le réadapter si nécessaire, et d’envisager une réorientation éventuelle ou une sortie de l’IME (vers le milieu ordinaire ou protégé). Les sorties peuvent ainsi être réalisées à tout moment de l’année après étude du dossier par la CDAPH à la demande des parents, du jeune adulte ou de l’établissement. L’orientation du jeune vers une structure d’adultes est dans tous les cas étudiée avant sa sortie, en partenariat avec la famille naturelle ou les services qui en ont la responsabilité (aide sociale à l’enfance par exemple), afin de trouver le lieu le plus adapté à ses potentialités et à son projet de vie. Les jeunes ayant atteint l’âge limite d’agrément (20 ans), peuvent être maintenus dans l’institution en attente d’une place disponible en établissement pour adultes (amendement Creton).

Structuration et fonctionnement

Statut

Les gestionnaires d’IME peuvent être des structures publiques ou privées à but non lucratif. Elles sont majoritairement privées à but non lucratif (90 %).

Financement

L’IME est financé par :

  • l’Assurance maladie ;
  • l’Éducation nationale pour les enseignants mis à disposition.

Solvabilité du dispositif

Le financement est assuré par un prix de journée (éventuellement globalisé) pris en charge par l’Assurance maladie. 

Professionnels

Les IME proposent des accompagnements individuels et collectifs par une équipe pluridisciplinaire faisant intervenir :

  • du personnel éducatif, pédagogique et social : éducateurs spécialisés, éducateurs techniques, moniteurs éducateurs, aides médico-psychologiques, instituteurs spécialisés, professeurs d’activités physiques adaptées, assistantes sociales ;
  • du personnel médical et paramédical : psychiatres, psychologues, infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychomo- triciens, ergothérapeutes ;
  • des enseignants.

Le personnel est réparti comme suit : personnel de direction, de gestion et d’administration (9 %), personnel des services généraux (20,7 %), personnel d’encadrement sanitaire et social (3,6 %), personnel éducatif, pédagogique et social (52,8 %), personnel médical (1 %), psychologues et personnel paramédical (10,1 %) et candidats-élèves aux emplois éducatifs (2,9 %73)

Le taux moyen d’encadrement observé au niveau national est de 0,62 ETP par personne accueillie74 (personnel de direction et d’encadrement, personnel éducatif, pédagogique, social, médical, paramédical, personnel administratif et services généraux).

Représentation sur le territoire

Selon le FINESS, 1 250 IME sont répertoriés pour 68 651 places installées. Les places en IME sont à 66 % réservées pour l’accueil de jour et comptent également 32 % de places en internat.

73 Source : DREES –-Série statistique n°148, septembre 2010 « Établissements et services pour enfants et adolescents handicapés - résultats de l’enquête ES 2066 et séries chronologiques 1995 à 2006 ». 

74 Source : DREES - Série statistique n°148, septembre 2010« Établissements et services pour enfants et adolescents handicapés - résultats de l’enquête ES 2066 et séries chronologiques 1995 à 2006 ».

Cette réponse vous paraît-elle utile ?
Date de parution : 01/07/2013

Commentaires - Soyez le premier à déposer un commentaire

Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?

Haut de page

Vous êtes actuellement sur la page consacrée à Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux (Apport en connaissance).

Vous êtes perdu ?